Windows 10 : Mozilla mécontent du choix par défaut du navigateur Edge

DSIEditeurs de logicielsLogicielsNavigateursOpen SourceOSPoste de travailProjets
5 2 1 commentaire

Lors de l’installation de Windows 10, c’est le navigateur Edge de Microsoft qui est proposé par défaut, même si ce choix ne correspond pas aux options fixées avant la mise à jour. Mozilla proteste.

Chris Beard, CEO de Mozilla, se fend d’un billet et d’une lettre ouverte sur le blogue de la Fondation pour s’élever contre les pratiques de Microsoft.

Comme avec Windows 8, l’éditeur a en effet opté pour l’utilisation par défaut de son navigateur web au sein de son OS. Il est certes possible d’installer une solution alternative (comme Chrome, Firefox ou Opera), mais ce choix n’est plus proposé aux utilisateurs, comme cela avait été le cas avec Windows 7, sous l’impulsion de la Commission européenne. Le ‘ballot screen’ n’est plus en ligne depuis la fin de l’année 2014.

Mais le fond du problème est ailleurs, et plus grave. Lors de la mise à jour d’un PC fonctionnant sous Windows 7 ou 8.1, le choix fait par l’utilisateur en matière de navigateur web par défaut est ignoré. Quel que soit le butineur sélectionné auparavant, c’est Edge qui deviendra l’offre par défaut de Windows 10.

« L’outil de mise à jour semble avoir été conçu pour ignorer le choix que les clients ont fait à propos de l’expérience Internet qu’ils veulent, afin de la remplacer par l’expérience Internet que Microsoft souhaite qu’ils aient », regrette Chris Beard.

Des options délibérément cachées ?

Celui-ci précise qu’il est possible de conserver les paramètres de l’utilisateur lors de la mise à niveau vers Windows 10, mais que cette option est peu visible et difficile à mettre en œuvre. Le patron de Mozilla y voit ici une volonté délibérée de la part de Microsoft. La firme de Redmond rétorque qu’il est aisé de choisir le navigateur web par défaut lors de l’installation de Windows 10 (source).

Hier, nous mettions en garde les utilisateurs contre la collecte avancée de données personnelles par Windows 10. Là aussi, nous regrettions que la désactivation de ces options lors de l’installation de l’OS soit difficile d’accès. Voir à ce propos notre article : « Windows 10 fait remonter une foule de données à Microsoft ».

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur