Windows 10 : des nouveaux Lumia destinés aux entreprises?

MobilitéOS mobilesSmartphones
2 6 Donnez votre avis

Microsoft devrait présenter de nouveaux Lumia. Une offre qui pourrait s’accompagner d’une nouvelle stratégie de conquête plus tournée vers les besoins des entreprises.

Microsoft dévoilera dans la journée, à New York, une nouvelle série de produits sous Windows 10 dont deux nouveaux smartphones : les Lumia 950 et 950 XL. Ces deux modèles devraient constituer les vaisseaux amiraux de l’entreprise de Redmond en matière d’offre de terminaux mobiles. Ils succèdent au précédent modèle phare de la marque, le Lumia 930.

Les nouveaux téléphones de Microsoft devraient s’illustrer par des caractéristiques haut de gamme : résolution WQHD (1440×2560 pixels) Amoled en écran 5,2 (950) ou 5,7 pouces (950 XL); processeur Qualcomm Snapdragon 808 ou/et 810 (hexa/octa-coeur 64 bits) avec 3 Go de RAM et 32 Go de stockage; capteur photo 20 mégapixels (5 en frontal); batterie 3000 mAh; port USB type-C; chargeur sans fil, etc. De quoi faire, sur le papier, de l’ombre aux iPhone 6S et 6S Plus et autres Galaxy S6/Edge Plus/Note 5 de Samsung d’autant qu’il y a de fortes chances que les nouveaux terminaux soient livrés avec la version mobile de Windows 10 « Threshold 1 » en phase de validation ces dernières semaines.

Concentrer la stratégie mobile sur certaines niches

Pour autant, Microsoft pourrait changer de stratégie pour se développer sur le marché mobile. Malgré ses efforts, la part de marché du constructeur (et des terminaux mobiles sous Windows en général) reste globalement cantonnée à quelques pourcents, largement en retrait des deux leaders Android et iOS. Selon IDC, au deuxième trimestre 2015, les « Windows Phone » ne représentaient que 2,6% des ventes de smartphones de la planète. Un taux qui aurait même baissé par rapport aux 3,4% constaté à la même période en 2013. La stratégie visant à tenter de marcher sur les plates-bandes de ses concurrents en s’adressant au grand public ne porte donc pas ses fruits. Et Microsoft pourrait la revoir, selon le Wall Street Journal qui avance que l’éditeur pourrait désormais se concentrer sur certaines niches.

Et notamment sur l’entreprise. Microsoft pourrait en effet mettre en avant l’unification désormais de son OS autour des plates-formes desktop comme mobiles pour améliorer les services de synchronisation des contenus entre ses différents appareils. Autrement dit, l’idée qu’une même application qui tournerait parfaitement sur un environnement de bureau, sur une tablette comme sur un smartphone serait susceptible de séduire les usages en entreprise et faire des Lumia un outil de choix pour les professionnels. « Microsoft pourrait avoir du succès dans les téléphones de l’entreprise avec Windows 10, mais il doit fournir les applications et la sécurité que les entreprises attendent, note Patrick Moorhead, analyste chez Moor Insights & Strategy, [et] être suffisamment proche des attentes du consommateur en matière de ‘look and feel’ afin que les employés les accepteront. »

Pertinence des Surface Pro

Cette stratégie d’outils parfaitement complémentaires reposant sur une plate-forme unifiée devrait également profiter aux Surface Pro, dont une version 4 est également attendue en réponse à l’iPad Pro d’Apple et la Pixel C de Google. Porté par la Pro 3, la division Surface a d’ailleurs progressé de 24% au second trimestre fiscal générant 1,1 milliard de dollars de chiffre d’affaires. « Quand vous regarder l’offre PC 2-en-1 seule, la plate-forme Windows 10 est valorisable, note Patrick Moorhead. Ni Google, ni Apple n’ont été en mesure de prendre des points significatifs dans l’entreprise sur la partie PC. Les volumes ne sont pas en croissance, mais ils ne se rétractent pas comme pour le marché de la tablette. Et maintenant, Apple et Google font à leur tour des 2-en-1, ce qui témoigne de la force de la plate-forme Windows. »

Néanmoins, la stratégie de faire de Windows 10 le point central pour vendre des terminaux aura du mal à s’imposer dans les pays émergeants où un grand nombre d’utilisateurs qui s’équipent d’un terminal mobile sont des primo accédants qui n’ont, de toute façon, pas de PC à disposition. A moins de les y amener par le mobile mais à condition de fournir des terminaux adaptés aux conditions économiques de ces marchés. Dans tous les cas, le mobile restera un axe stratégique de déploiement de Windows 10 alors que Microsoft vise le milliard de terminaux sous son nouvel OS d’ici 2018.


Lire également
Microsoft mise sur Office 365 pour accélérer les ventes de ses Lumia
Entrée en piste de Skype pour Windows 10 Mobile
Smartphones : IDC revoit à la baisse ses estimations de ventes 2015

crédit photo : Ellica / Shutterstock.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur