Windows 10 prêt à conquérir les PC de l’Etat chinois

LegislationOSPoste de travailRégulationsSécurité
3 5 Donnez votre avis

Permettre à Windows 10 d’accéder aux PC du gouvernement chinois ouvrira à Microsoft le reste du marché des entreprises locales.

On ne commercialise pas un système d’exploitation auprès du gouvernement chinois sans montrer patte blanche, voire sans y introduire quelques modifications. Microsoft en a fait l’expérience avec Windows 10. Pour pouvoir s’installer sur les PC des agences gouvernementales du plus grand pays d’Asie, la société de Redmond avait dû créer C&M Information Technologies en 2015. Cette coentreprise est détenue à 49% par l’éditeur américain et à 51% par CETC (China Electronics Technology Group), une entité proche du ministère chinois de la Défense. Elle a en charge la commercialisation exclusive des licences Windows auprès de l’administration du pays.

Un Windows 10 sécurisé et contrôlable

Après plus d’un an de travaux, « Zhuangongban », la première version de Windows 10 taillée pour la Chine, est finalisée et prête pour la commercialisation, a annoncé Microsoft à ChinaDaily. « Nous avons déjà développé la première version du système sécurisé Windows 10, a confirmé au quotidien Alain Crozier en charge de la région Chine pour Redmond. Il a été testé par trois grands clients d’entreprise. »

Le dirigeant a confirmé qu’il s’agissait d’une version « sécurisée et contrôlable » de l’OS sans toutefois préciser ce qui avait été modifié. Selon toutes vraisemblances, les autorités chinoises ont en premier lieu voulu s’assurer qu’aucune de backdoor ne risquait de compromettre des secrets d’Etat. Au-delà de l’inspection probablement minutieuse du code ou de son comportement, le système s’est vu enrichi de « dispositifs de sécurité sur mesure ».

Conquérir un marché chinois porteur

Ces mesures sont indispensables à Microsoft pour conquérir le marché chinois. Car l’adoption de Windows 10 sur les PC gouvernementaux donne le feu vert aux entreprises du pays. Et, alors que la Chine s’inscrit comme une locomotive dans les dépenses IT mondiales, la conquête des PC du pays pourrait permettre à Redmond de compenser le recul du marché dans les régions occidentales. Pour l’heure, Windows 10 peine à convaincre les utilisateurs locaux. Le dernier opus de l’OS desktop n’occupe « que » 22% de l’ensemble des versions de Windows en Chine contre plus de 33% pour la moyenne mondiale en février 2016, selon StatCounter. Windows n’en reste pas moins le premier OS du pays avec plus de 92% du marché local contre 84% à l’échelle mondiale.


Lire également
Chine : Microsoft confectionne un Windows 10 très GovtOS
NeoKylin s’impose sur les PC chinois, au détriment de Windows
La Chine voit rouge sur la migration forcée de Windows 10

crédit photo © ilikestudio – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur