Télégrammes : Windows 7 déclin ou regain ?, Rio record en DDoS, Genesys gobe Interactive Intelligence, IA de Baidu en Open Source

CloudLogicielsOpen SourceOSPoste de travailSécurité
0 2 Donnez votre avis

En ce jour de rentrée scolaire, pas d’école buissonnière pour les télégrammes du soir fidèles au rendez-vous.

  • Windows 7 déclin ou regain. Les spécialistes de la statistique sur les OS comme StatCounter ou Net Applications se contredisent. Pour le premier, Windows 7 perd des parts de marché en passant sous la barre symbolique des 40% au mois d’août (39,93%). Une bonne nouvelle pour Microsoft qui voit Windows 10 progresser sans l’effet gratuité qui a pris fin le 29 juillet. Le nouvel OS de Redmond s’installe en seconde position avec 24,43% de part de marché. Classement identique pour Net Applications, mais les pourcentages ne sont pas les mêmes. Surtout, la société constate que Windows 7 ne recule pas. Le vénérable OS de Microsoft progresse même avec la fin de l’effet gratuité de Windows 10. Il affiche une part de marché de 47,25% en août contre 47,02% en juillet. Windows 10 progresse aussi en passant de 21,13% à 22,99%.
  • JO de Rio un record en DDoS. Selon la firme Arbor Networks, les jeux Olympiques au Brésil ont été l’occasion pour les cybercriminels de tester la résistance des sites publics des JO. Ils ont multiplié les attaques par déni de service (DDoS) avec de fortes volumétries. Ces offensives ont dépassé les 500 gigabit par seconde (Gb/s) sur une longue durée. Parmi les techniques utilisées, Arbor recense à la fois de la réflexion et de l’amplification d’UDP via DNS, NTP et SSDP, des attaques par saturation directe en UDP ou SYN et des offensives menées directement sur les couches applicatives. Bien évidement la société de sécurité met en avant le travail de préparation et les différentes mesures mises en place pour contenir ce genre d’attaques et y remédier.
  • Call Center : Genesys se paye Interactive Intelligence. Le spécialiste des logiciels pour centres d’appel Genesys débourse 1,4 milliard de dollars pour racheter son concurrent, Interactive Intelligence. Créé en 1999 à Indianapolis, ce dernier propose des logiciels permettant d’aider les opérateurs des centres d’appel à analyser leurs données et à améliorer le service aux consommateurs, des solutions que Genesys entend exploiter pour étendre son portefeuille. Interactive Intelligence, qui compte parmi ses clients des géants comme Coca-Cola et Sony, a affiché des pertes lors de ses derniers trimestres, notamment en raison de sa transition vers le modèle du Cloud. Rappelons que Geneys a été vendu par Alcatel-Lucent au fonds Permira en 2012. Son chiffre d’affaires actuel est estimé à plus de 1,3 milliard de dollars. Selon Reuters, la société californienne lorgnerait aussi vers l’activité centre d’appels d’Avaya, un actif que ce dernier espère vendre plus de 4 milliards de dollars.
  • Baidu ouvre sa plateforme d’IA. Après Microsoft, Google, Facebook ou Amazon, c’est au tour du géant chinois Baidu de mettre en Open Source un de ses outils de machine learning, PaddlePaddle. Le mot Paddle signifie (PArallel Distributed Deep Learning). Pour se démarquer de la concurrence, Baidu précise que son outil est plus facile à utiliser que les outils rivaux tels que DSSTNE d’Amazon et CNTK de Microsoft. Le cœur de PaddlePaddle est écrit en C++, mais le framework fournit aussi une librairie en Python, PyDataProvider2, pour réduire le temps de formation. Autre avantage de PaddlePaddle est qu’il utilise moins de code que ses concurrents. Wei Xu, responsable du programme, précise que « sur un exemple de traducteur automatique, il faudra écrire seulement 25% du code par rapport aux exigences des autres plateformes de deep learning ». Le framework est disponible sur Github en version anglophone, une première pour le chinois.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur