Windows 7 est déjà piraté en Chine

Sécurité
0 0 7 commentaires

Alors que cette semaine est marquée par la sortie officielle de Windows 7, des pirates, en Chine, vendent  déjà  une version « crackée » pour deux euros

Des copies pirates du prochain système d’exploitation de Microsoft circulent sur les étals chinois pour une vingtaine de yuans (deux euros). Une sorte de provocation pour Microsoft qui lance Windows 7 ce 22 octobre.

A en croire l’agence de presse Reuters, il y aurait un écart énorme entre le tarif officiel de l’OS et son prix en version pirate en Chine. Le prix magasin peut dépasser 280 euros en fonction des versions et des pays mais par rapport au marché chinois, la différence est de taille.

Même s’il reste difficile voire impossible de quantifier le nombre de postes «pirates» présents en Chine, l’institut d’études IDC a estimé à environ 80% la part des logiciels copiés illégalement et vendus sur le marché chinois en 2008. Cest le double du taux moyen mondial pour les pays autres que les grands pays développés.

Pour endiguer ce phénomène de piratage, Microsoft n’avait pas hésité à brader l’un de ses logiciels phare, Office 2007, proposé avec un nouveau prix réduit de 70%. Pour Microsoft, il s’agissait d’améliorer l’accessibilité à sa suite logicielle mais aussi de ralentir l’engouement pour les version piratées en ramenant le prix de 102 à 29 dollars.

Le piratage de logiciels reste donc un sport national dans l’Empire du Milieu. L’association BSA (Business Software Alliance, qui fédère les grands éditeurs de logiciels, estime le manque à gagner à 6,6 milliards de dollars (soit 4,4 milliards d’euros) sur le seul marché chinois.

Du côté des autorités de Pékin, le double langage perdure: fin août, la justice chinoise s’était félicitée de la condamnation de quatre pirates, jugés responsables de la diffusion du logiciel téléchargeable baptisé Tomato Garden Windows XP. Mais la Chine joue aussi au chat et à la souris sur le terrain de la cyber-défense, se disant fière de son indépendance face aux brevets et licences étrangères… Se considérant toujours comme pays en voie de développement, la Chine renâcle à payer aux occidentaux le vrai prix.

La question est désormais de savoir si les campagnes de lutte contre le piratage engagéées par Microsoft seront efficaces. L’éditeur de Redmond avait lancé l’an dernier une campagne visant à afficher un écran noir toutes les heures sur les ordinateurs équipés d’une version pirate de Windows XP. Résultat: un grand nombre d’utilisateurs sont passé aux logiciels libres, des logiciels développés notamment par des éditeurs chinois…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur