Windows 7 refuse de céder sa couronne à Windows 10

OSPCPoste de travail

Windows 10 progresse péniblement sur le marché des OS desktop face à son premier concurrent, Windows 7. Ce dernier reste l’OS desktop le plus utilisé dans le monde. Et de loin.

Malgré tous les efforts de Microsoft pour imposer Windows 10 (jusqu’à proposer Creators Update en amont de sa disponibilité officielle), Windows 7 fait de la résistance. En mars, l’OS lancé en 2009 vient de gagner plus de 1 point sur le marché mondial des systèmes d’exploitation. Une progression constatée depuis deux mois consécutifs par NetMarketShare. Avec 49,42% des parts, il continue de s’imposer comme le premier OS du marché. Repassera-t-il au dessus des 50% avant l’été ?

Les pontes de Redmond peuvent au moins se réjouir du fait que la hausse de Windows 7 ne se fasse pas (trop) aux dépens de Windows 10. Lequel poursuit une progression bien réelle bien que probablement trop modeste à leurs yeux. L’OS désormais stratégique de l’éditeur représente 25,36% des ordinateurs qui se connectent à l’un (ou plusieurs) des sites partenaires de NetMarketShare afin de qualifier l’audience des systèmes desktop dans le monde. Contre 25,19% le mois précédent. L’arrivée de Creators Update le 11 avril incitera-t-elle les utilisateurs à basculer sous le nouvel environnement ou faudra-t-il attendre la fin du support de Windows 7,en janvier 2020, pour constater une migration plus massive vers Windows 10 ?

Windows 7 en recul ou pas

Peut-être qu’une part des utilisateurs de Windows XP y participera. L’OS du début de la décennie 2000 s’accapare encore 7,44% du marché. Ce qui reste considérable pour une solution dont les mises à jour de sécurité ne sont plus assurées depuis trois ans maintenant par Redmond. Néanmoins, Windows XP semble cette fois bel est bien sur le déclin après deux mois consécutifs de recul significatif. En janvier, l’OS comptait 9,17% de parts de marché et 8,45% en février (voir schéma ci-dessous).

NetMarketShare OS 201703

Ce qui reste toujours plus que Windows 8.1, qui s’attache à dévaler une pente qui n’a jamais été très raide. L’intermédiaire entre 7 et 10 tombe à 6,66% du marché des OS contre 6,87% le mois précédent. Windows 8 a quasiment disparu (1,57%) et Vista est désormais classé dans la catégorie « autres » par le statisticien. Notons néanmoins que si Windows reste la plate-forme largement dominante sur les ordinateurs personnels, l’offre d’Apple gagne des points mois après mois. OS X 10.12 s’attribue 3,22% du marché début avril 2017 contre 2,91% en mars et 2,75% en février. Aux dépens de Windows, essentiellement.

Un constat que ne partage pas nécessairement StatCounter, qui s’appuie également sur les visites des internautes de sites partenaires pour établir ses données. Si, dans ses mesures détaillant les parts de marché des différentes versions de Windows, StatCounter voit certes Windows 10 progresser, de 33,8% en février à 34,25% fin mars, l’analyste constate en revanche le recul de Windows 7 qui passe de 47,17% à 47,06% d’un mois à l’autre. Certes, la variation est infime, mais la tendance n’en reste pas moins à la baisse depuis l’approche de Windows 10 fin juillet 2015. Windows 7 occupait alors 62,31% des parts des OS desktop de Redmond. Ce recul est toutefois moins prononcé depuis août 2016 et la fin (théorique) de la gratuité de Windows 10.

StatCounter-os_windows_versions-ww-monthly-201603-201703


Lire également

Android est désormais l’OS le plus utilisé sur Internet
Windows 10 est le numéro 1 des OS Windows… selon Microsoft
Windows 10 au coude à coude avec Windows 7 en France !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur