Windows Phone ne s’imposera pas à moyen terme

Editeurs de logicielsMobilitéOS mobilesProjetsSmartphones
Lumia 950 XL
7 11 Donnez votre avis

Les ventes de terminaux Windows Phone devraient monter. L’OS mobile de Microsoft ne progressera toutefois pas en matière de parts de marché.

Les derniers chiffres d’IDC font état de 1,4 milliard de smartphones vendus en 2015. Le cabinet d’analyses prévoit des ventes de 1,9 milliard de smartphones en 2019.

Windows Phone, l’OS mobile de Microsoft, devrait tirer son épingle du jeu, avec une croissance plus importante que le marché. Ceci ne permettra toutefois pas à cette offre de sortir de l’ombre.

Sur 2015, 31,3 millions de terminaux mobiles Windows Phone auront trouvé preneur. Ce chiffre devrait grimper à 43,6 millions en 2019. Une hausse correcte, mais sur un marché lui-même en croissance. Les parts de marché de Windows Phone ne devraient ainsi grimper que de 0,1 point en 4 ans, en passant de 2,2 % à 2,3 %.

Microsoft n’arrive pas à imposer son OS mobile

Des prévisions plutôt pessimistes donc pour Windows Phone, malgré les efforts de Microsoft, qui multiplie les annonces de terminaux mobiles à coût accessible.

En 2019, Android devrait régner en maitre, avec 82,6 % de parts de marché, creusant ainsi l’écart avec iOS (14,1 % de parts de marché). Pas d’inquiétudes toutefois pour Apple, dont les ventes devraient continuer à grossir… quoique moins rapidement que celles des terminaux mobiles Android.

Il est important pour la firme de Redmond de poursuivre son action en faveur de Windows Phone. L’éditeur ne peut en effet se permettre d’être absent du monde des smartphones, appareils qui constituent aujourd’hui le gros des troupes des ordinateurs personnels.

À lire aussi :
Smartphones : Android mène la danse, Windows Phone coule à pic
Windows Phone : Microsoft joue au low cost avec les Lumia 435 et 532
Windows capte 10 % du marché des tablettes en 2015

Crédit photo : ©

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur