Windows Server version 1709 : les éléments clés à suivre

CloudDatacentersServeursVirtualisation
microsoft-windows-server-version-1709

Microsoft prépare la réactualisation de Windows Server 2016 (version 1709) qui intègrera des fonctions renforcées pour les technologies de containers, de SDN et de sécurité.

Windows Server version 1709 sera inaugurée à l’occasion de la prochaine convention Microsoft Ignite qui se déroulera du 25 au 29 septembre à Orlando (Floride). C’est une réactualisation importante de Windows Server 2016 que l’on peut attendre.

Les développeurs et administrateurs IT devraient suivre l’évolution avec un certain intérêt du système d’exploitation de Microsoft pour les serveurs en entreprise. Et il faudra s’attendre à des annonces portant sur la dimension Software Defined Datacenter, la sécurité, et la supervision de l’infrastructure.

Au-delà de l’effort déjà consenti en termes de virtualisation associée au développement et à l’exploitation des apps en entreprise, Microsoft veut aller plus dans la mise à disposition d’une plateforme à la sécurité renforcée et aux ressources exploitées de façon optimisée.

Dans une contribution blog en date du 24 août, Jeff Woolsey, en qualité de Principal Program Manager pour Windows Server, évoque une volonté d’orienter davantage l’OS vers les technologies de conteneurs par le biais de Server Core.

En raison des cycles de renouvellement tous les deux ou trois ans, Windows Server 2016 est la première génération à s’intéresser à ce type de système de gestion de conteneurs applicatifs qui permet d’isoler des environnements applicatifs (ou de les relier entre eux si nécessaire).

Des couches comme Nano Server, .NET Core et Docker devraient faciliter la tâche des développeurs qui souhaitent développer de nouvelles apps dans le cloud.

La dimension SDN (Software-defined Networking), appliquée au réseau et au stockage, va également monter en puissance, fort de la courbe d’apprentissage acquise à travers la plateforme cloud Azure de Microsoft.

La sécurité sera également renforcée sur Windows Server version 1709. Microsoft place ce volet au rang de priorité en mettant en avant des modules de protection sur site et dans le cloud : Secure Boot, Code Integrity, Virtualization Based Security, Control Flow Guard, Windows Defender…

Jeff Woolsey rappelle que l’une des innovations les plus marquantes en la mtière sur Windows Server porte sur le couplage des fonctions de sécurité avec celles de l’hyperviseur Hyper-V (Shielded VMs).

Cette technologie a vocation à ériger une « boîte noire » (en fait une machine virtuelle fonctionnant sous Windows) afin de se protéger d’un éventuel administrateur ne disposant pas de droit d’accès légitime ou d’une machine virtuelle incontrôlée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur