Télégrammes : Windows 10 Entreprise sur abonnement, Privacy Shield validé, Microsoft très chatbots, Galaxy Note 7 étanche

BureautiqueCloudJuridiqueLegislationLogicielsMobilitéOSPoste de travailRégulationsSmartphones
0 1 Donnez votre avis

Pas besoin de l’application Pokemon Go pour trouver les télégrammes du soir. Il suffit de les lire.

Windows 10 Entreprise sur abonnement. A l’occasion de son évènement partenaire, Microsoft a annoncé que l’offre Windows 10 Entreprise E3 (comprenant l’OS plus la suite bureautique en mode Cloud Office 365) va être disponible en abonnement via son programme CSP (Cloud Solution Provider). L’abonnement est fixé à 7 dollars par mois ou 84 dollars par mois. Un modèle de distribution similaire concernera Windows 10 Entreprise E5 (la même chose qu’E3 avec des fonctions de sécurité supplémentaire dont Defender Advanced Threat Protection). Microsoft n’a pas encore donné les prix de l’abonnement à E5. Les premières souscriptions sont attendues cet automne. La firme de Redmond a précisé que les utilisateurs de Windows 10 Pro pourront migrer sans reboot de leur système vers Windows 10 Entreprise.

La Commission européenne valide le Privacy Shield. Après les Etats membres, c’est au tour de l’exécutif bruxellois de donner son feu vert à l’accord entre les Etats-Unis et l’Europe pour gérer le transfert des données transatlantiques. Après l’invalidation du Safe Harbor par la Cour de Justice de l’Union européenne, la Commission européenne et les autorités américaines ont entamé des négociations pour redonner un cadre juridique plus équilibré au transfert de données. Dans le Privacy Shield, il est prévu la création d’un médiateur que les européens pourront solliciter en cas de mauvaise utilisation de leurs données. Les grandes entreprises comme Microsoft se félicitent de cette approbation, mais les défenseurs de la vie privée restent dubitatifs au premier rang desquels Max Schrems, fossoyeur du Safe Harbor. Le groupe de l’Article 29, réunissant les CNIL européennes, doit rendre son avis définitif

Satya Nadella aime les chatbots. Les chatbots sont-il l’avenir de l’expérience informatique ? Microsoft en est convaincu. Du moins son PDG. A l’occasion de World Partner Conference qui se tient à Toronto, Satya Nadella a déclaré que le chatbot allait « fondamentalement révolutionner l’expérience de l’informatique pour chacun ». Rappelons que derrière les chatbots, ou robots conversationnels, se cachent des programmes informatiques qui font appel à l’intelligence artificielle et à des services cognitifs pour automatiser l’échange entre une plate-forme informatique et des utilisateurs humains. Les principaux fournisseurs de messageries disposent aujourd’hui d’un service de chatbot. Microsoft, qui intègre désormais son assistant vocal (et textuel) Cortana à Windows 10, possède son propre répertoire de bots et met diverses API en ce sens à disposition des développeurs. Lesquels sont aujourd’hui appelés à développer des bots, selon le patron de Microsoft. Demain un robot à la place de Windows ?

Le Galaxy Note 7 à l’épreuve de l’eau. Attendu pour le mois prochain, le Samsung Galaxy Note 7 fait beaucoup parler de lui sur la Toile. Il n’y a pas un jour sans que de nouvelles photos (autorisées ?) du futur smartphone ne soient postées. Les dernières en date proviennent de TechTastic. On les retrouve aussi sur Weibo, le réseau social phare de Chine. Des images qui semblent confirmer que le nouvel opus de Samsung sera résistant à l’eau (mieux que le Galaxy S7 Active ?), disposera d’un scanner d’iris, et que son écran devrait atteindre la confortable taille de 5,7 pouces en technologie Amoled maison comme il se doit. Vérification dans quelques semaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur