LogicielsMobilité

XenMobile : Citrix prend position sur le MDM

mobilité
1 2 Donnez votre avis

Avec XenMobile, Citrix concrétise l’intégration des technologies héritées du rachat de Zenprise et aborde l’épineuse question de la gestion des flottes mobiles (MDM).

Avec la suite XenMobile, Citrix prend position sur un marché du MDM (Mobile Device Management) en effervescence.

Compatible avec les terminaux Android et iOS, cette solution de gestion des flottes mobiles concrétise l’intégration des technologies héritées du rachat de Zenprise.

Elle a vocation à intégrer, dans la gestion des systèmes d’information, les problématiques de mobilité du salarié et de BYOD (Bring Your Own Device, soit l’utilisation de matériel personnel à des fins professionnelles).

Ou comment concilier la liberté de l’utilisateur final dans le choix de l’outil informatique et les exigences des IT managers en matière de sécurité.

Une offre convergente

Citrix marche là sur les plates-bandes de VMware (écosystème Horizon Mobile), de BlackBerry (Enterprise Service 10) et d’une foule de produits tiers.

Pour s’en différencier, la multinationale américaine crée du liant dans son offre : XenMobile permet notamment d’accéder, sur smartphone et tablette, à des applications Citrix en natif. Citons XenDesktop pour les bureaux virtuels, GoToMeeting pour la vidéoconférence, Sharefile pour le partage de fichiers et Podio pour la gestion de la relation client.

L’accès à des applications métiers tierces (mobiles, Web ou en SaaS) est pris en charge dans le cadre du pack Mobile Solutions Bundle, qui allie XenMobile à CloudGateway. Le salarié dispose d’un point d’accès unique à toutes ces ressources, tandis que les administrateurs ont tout loisir de déployer un parc logiciel privé, géré de manière centralisée grâce à des conteneurs, avec un contrôle des identités.

Affiner la gestion des mobiles

L’application de règles d’usages et l’intégration des utilisateurs peut s’effectuer depuis des annuaires Active Directory, offrant davantage de flexibilité et de granularité dans le contrôle des profils et des groupes, par exemple en fonction du mode de connexion (Wifi, VPN, proxies).

Compatible avec le protocole SSL, le navigateur fourni s’assortit d’un outil de messagerie sécurisé et d’un service de partage de données. Le cryptage des données prévient toute sortie accidentelle du réseau de l’entreprise par la voie du cloud.

La protection s’applique également au niveau des appareils, localisables et désactivables à distance. Dans l’éventualité d’un vol, le verrouillage ou l’effacement de la mémoire sont envisageables uniquement lorsque le terminal cible se connecte à Internet.

À l’heure d’annoncer une disponibilité pour le 25 février, Citrix rappelle que 61% des entreprises sont soumises au phénomène du BYOD (étude Avanade), avec des gains de productivité pouvant atteindre 30%.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : connaissez-vous les OS mobiles ?

Crédit photo : SVLuma – Shutterstock.com