Yahoo deviendra Altaba… sans Marissa

GouvernanceRégulations
Marissa Mayer

Une fois la branche Internet de Yahoo rachetée par Verizon, la branche investissements restante devrait prendre le nom d’Altaba. Marissa Mayer ne fera pas partie de cette nouvelle société. Verizon lui proposera-t-elle un poste ?

C’est dans un document transmis à la SEC (Securities and Exchange Commission, le gendarme américain de la Bourse) que l’avenir de Yahoo vient d’être dévoilé.

Yahoo ‘Internet’ : Verizon

La partie Internet de Yahoo devrait être cédée pour 4,8 milliards de dollars à l’opérateur américain Verizon. Toutefois, les deux affaires de piratage massif ayant touché récemment Yahoo remettent en question cette acquisition. Plusieurs cadres exécutifs de Verizon émettent ainsi de sérieux doutes. Doutes qui pourraient se traduire par une diminution du prix proposé à Yahoo pour ce rachat.

Voir à ce propos notre sélection d’articles, qui vous permettra de retracer les récents épisodes du feuilleton Yahoo :

Yahoo ‘investisseur’ : Altaba

Mais que va-t-il advenir du reste de la société ? Le groupe dispose d’importants actifs au sein du chinois Alibaba, qu’il va conserver. Le reste de Yahoo va donc opérer en tant que société d’investissement, du nom d’Altaba.

Le conseil d’administration de la nouvelle société sera réduit à cinq personnes. Tor Braham, Eric Brandt, Catherine Friedman, Thomas McInerney et Jeffrey Smith seront les membres du nouveau board d’Altaba, présidé par Eric Brandt. David Filo, Eddy Hartenstein, Richard Hill, Marissa Mayer, Jane Shaw et Maynard Webb démissionneront tous du conseil d’administration dès que le rachat de la branche Internet de Yahoo sera validé.

Le départ de Marissa Mayer n’est pas une surprise. Il était en effet évident qu’elle n’aurait pas sa place au sein du Yahoo ‘investisseur’, son cœur de cible étant le Yahoo ‘Internet’, pour lequel elle avait quitté Google en 2012. La grande question est maintenant de savoir si la patronne de Yahoo aura une place chez Verizon.

Marissa Mayer hors jeu ?

Le gros problème est que les deux piratages et les opérations d’espionnage ayant défrayé la chronique ont tous eu lieu sous sa direction.

Les mauvaises pratiques de Yahoo (et d’autres acteurs des premières heures d’Internet) n’ont certes pas démarré avec l’arrivée de Marissa Mayer. Elles devraient toutefois avoir un impact négatif sur son image. Il est donc peu probable que Verizon – qui cherchera à faire oublier les récentes affaires – offre un poste à la patronne de Yahoo.

À lire aussi :
Salesforce : Twitter « n’était pas la bonne acquisition pour nous »
Dell boucle l’acquisition d’EMC et devient un nouveau géant de l’IT
Les technologies, en seconde place des fusions et acquisitions de 2015


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur