Yahoo se chercherait un repreneur

GouvernanceRégulations
5 4 Donnez votre avis

Yahoo va-t-il céder ses parts dans Alibaba… ou le reste de ses activités ? Les deux options seraient en cours d’étude. Le destin d’une des icônes d’Internet se joue en ce moment même.

Selon le Wall Street Journal, le conseil d’administration de Yahoo envisagerait l’impensable : la revente pure et simple des activités Internet de la firme. Bref, de l’essentiel de la société, ses services et publicités en ligne constituant le cœur de son activité.

Yahoo chercherait dans le même temps à tirer le maximum des actifs qu’il détient au sein du groupe Chinois Alibaba. Yahoo possède pour plus de 30 milliards de dollars d’actions du premier e-commerçant chinois. La cession de ces parts à une nouvelle entité pourrait toutefois coûter cher à la société en matière de taxes.

Les investisseurs ont ainsi suggéré que Yahoo devrait conserver ses actifs dans Alibaba, et se séparer de ses activités Internet. Traduction, ils préfèrent miser sur Alibaba, plutôt que sur Yahoo lui-même. Ce serait aussi la transformation d’une des marques phares d’Internet en une société purement financière.

Côté actionnaires, le choix semble avoir été vite fait entre les 32 milliards de dollars d’actions Alibaba détenus par Yahoo et le reste de la société, évalué aujourd’hui lui aussi à 32 milliards de dollars. Vous apprécierez la logique binaire consistant à sacrifier 50 % des actifs de la société en décroissance au profit des 50 % en croissance (ce que l’on appellera en langage technique, diviser pour mieux couler).

La fin de Marissa Mayer ?

La Pdg Marissa Mayer est donc en passe de perdre le pari du redressement de Yahoo. De fait, si une revente des activités Internet est choisie, c’est la mort de la société telle que nous la connaissons qui aura été actée.

Reste à savoir qui pourrait être intéressé par la branche Internet de Yahoo. Microsoft fut un temps pressenti, avec une offre d’achat de 46 milliards de dollars en 2008. Gageons que la firme de Redmond mettrait aujourd’hui beaucoup moins d’argent sur la table.

À lire aussi :
Yahoo Mail part en guerre contre les bloqueurs de publicités
Yahoo : résultats en baisse, titre en baisse
Yahoo Maps ferme ses portes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur