Télégrammes : Yes dit oui à Twitter, Apple commande moins d’iPhone 7, Mirai intimide les FAI européens, Fuite de données chez Europol

Data & StockageM2MMobilitéPolitique de sécuritéRéseauxSécuritéSmartphonesStockage

En décidant de ne pas se représenter à l’élection présidentielle, gageons que François Hollande aura du temps pour lire les télégrammes du soir.

Yes dit oui à Twitter. Twitter vient d’annoncer l’acquisition de Yes pour un montant non dévoilé. Cette start-up fondée par Keith Coleman est spécialisée dans les applications de réseautage. Elle a notamment développé Frenzy (service de planification d’événements) et WYD (application mobile de partage et gestion de photos de contacts). Difficile de savoir ce que Twitter va en faire. Yes nous apprend que les applications seront fermées au cours des prochaines semaines. En revanche, Keith Coleman ira occuper le fauteuil de directeur produit, place laissée vacante depuis le départ de Jeff Seibert l’été dernier. Les équipes de Yes affichent une expérience de développement de Gmail, Android, et PayPal notamment. C’est probablement cette compétence que vient de s’offrir Twitter.

Moins d’iPhone 7 en 2017. Après avoir annoncé des résultats en baisse pour son dernier trimestre fiscal, la situation ne semble guère s’arranger chez Apple. La firme de Cupertino aurait réduit ses volumes de commandes de production de son iPhone 7, rapporte DigiTimes. Outre les ventes en baisse d’Apple sur les marchés asiatiques, et en Europe, les consommateurs se focaliseraient sur le prochain iPhone. Lequel serait marqué par plusieurs innovations dont un écran Oled, une configuration taillée pour la réalité virtuelle ou encore un chargeur sans fil, selon les rumeurs. Résultats, les fournisseurs taïwanais qui informent DigiTimes prévoient que la production d’iPhone 7 sera réduite d’au moins 5 millions d’unités au premier semestre 2017 par rapport au deuxième semestre 2016.

Mirai effraye les FAI européens. Avec l’attaque contre les boxes Internet de Deutsche Telekom, le botnet Mirai continue de répandre sa menace auprès d’autres FAI européens. Parmi les plus touchés, KCOM et Talk Talk en Angleterre qui constatent qu’une centaine de milliers de clients ont été privés d’accès à Internet. Au cœur du problème, les routeurs domestiques et en particulier la marque Zyxel et D-Link, souligne ITespresso. Pour permettre l’installation de mises à jour du firmware,  les fournisseurs d’accès implémentent généralement le protocole TR-069 défini par le Broadband Forum. Le port TCP 7547, ouvert en conséquence, est aussi exploité, en parallèle, par un serveur TR-064, destiné à permettre l’administration du routeur depuis le logiciel qui l’accompagne. Une menace à ne pas prendre à légère, le CERT français a lancé un avertissement sur ces routeurs domestiques.

Europol victime d’une fuite de données. L’agence de police européenne a découvert qu’un policier expérimenté avait téléchargé sur un disque réseau, Iomega, non protégé, des dossiers sur plusieurs affaires liées au terrorisme. Une télévision néerlandaise a découvert plus de 700 pages accessibles sur Internet, portant sur des sujets très sensibles comme les attentats de Madrid, des tentatives d’attaques contre des avions, l’affaire Hofstadt. Les documents comprennent des noms, des numéros de téléphones, etc. La direction d’Europol a reconnu la grave erreur de la personne en question. Une enquête a été diligentée pour déterminer si des dossiers ont été compromis au-delà des journalistes néerlandais.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur