Logiciels

Zarafa (OWF) : « Nos clients sont les entreprises mêlant solutions open source et propriétaires »

Brian Joseph
1 0 Donnez votre avis

Grâce à Zarafa, basculer de Microsoft Exchange vers une offre open source n’aura jamais été aussi facile. Focus sur cette solution qui monte en puissance.

Zarafa est une alternative open source à Microsoft Exchange, qui gagne rapidement en popularité, en particulier depuis son inclusion en standard au sein de la distribution Linux Fedora 13. Nous avons pu nous entretenir avec le CEO de la compagnie, Brian Joseph, lors de l’Open World Forum 2010. « Nous avons reçu un gros retour de la part des utilisateurs Fedora », confirme-t-il. « L’inclusion de Zarafa au sein de la Fedora nous a permis de franchir une nouvelle étape dans notre développement. »

Qui sont les plus gros utilisateurs de Zarafa ?
Les grands comptes et l’Administration. De façon plus générale, les entreprises mêlant des solutions open source et des logiciels propriétaires. Aujourd’hui, 30 % des professionnels n’utilisent que des produits Microsoft et 10 % uniquement des applications sous licence open source. Nous adressons les 60 % restants.

D’où tirez-vous vos revenus ?
L’ensemble de la pile est sous licence open source. Une stack LAMP (Linux Apache MySQL PHP) générique permettra de l’utiliser. Nous proposons une version certifiée de cette offre, ainsi que des services de support et de maintenance et des connecteurs sous licence propriétaire, tel celui destiné à Outlook.
Les migrations sont assurées par le biais de sociétés tierces. Smile est notre partenaire français pour les migrations. Nous envisageons par ailleurs d’investir plus largement le marché français. Nous disposons déjà de plusieurs partenaires. Il est donc temps d’accélérer.