Logiciels

Zarafa se rapproche du LPI pour mieux certifier

Zarafa
0 2 Donnez votre avis

Le spécialiste du groupware Zarafa relève aujourd’hui le niveau de ses certifications, dont l’accès sera désormais conditionné à la possession du LPIC-1.

Zarafa est un éditeur néerlandais connu pour ses solutions de travail collaboratif open source, interopérables avec Exchange. La société se rapproche aujourd’hui du Linux Professional Institute (LPI) afin de renforcer son processus de certification.

Un niveau de base relevé

Pour devenir un ingénieur certifié Zarafa, il sera dorénavant obligatoire de posséder la certification LPIC-1 (certification junior du LPI). Ceci permettra de s’assurer que les ingénieurs possèdent les connaissances et le savoir-faire nécessaires en terme d’administration de systèmes Linux.

« Nous allons faciliter le processus de certification LPIC-1 en offrant les examens LPI 101 et LPI 102 avec nos formations Zarafa », annonce Marc Verkade, gestionnaire du support et des services professionnels chez Zarafa.

La France non concernée

Ce nouveau programme sera mis en place au Benelux, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Il couvrira ainsi largement les contrées ‘néerlandaisophones’ et germanophones, qui forment le gros des troupes de la clientèle de l’éditeur.

La France n’est donc à priori pas directement concernée par cette annonce. Les offres de Zarafa sont toutefois relayées dans l’Hexagone par Smile, une société de services en logiciels libres dynamique, qui proposera peut-être des offres similaires dans le futur.