Pour gérer vos consentements :

10 langages de programmation recherchés par les recruteurs

Coding Dojo, plateforme américaine de formation pour développeurs, livre son classement 2022 des langages de programmation les plus demandés par les employeurs.

Cette année, Java, Python, SQL et JavaScript apparaissent le plus fréquemment dans les offres étudiées ciblant les développeurs. Toutes ces annonces ont été publiées sur le site d’emploi Indeed.

La demande augmente. Chacun des 4 langages apparaît désormais dans plus de 50 000 annonces indexées. Java, qui devance à nouveau Python, est le premier langage mentionné dans plus de 80 000 offres d’emploi identifiées sur Indeed par Coding Dojo.

Aussi, Go, C et Assembly, qui ne figuraient pas dans la précédente édition du top 10 des langages les plus demandés par les employeurs, le rejoignent en 2022. En revanche, R, Visual Basic et Objective C quittent le top 10 concocté par Coding Dojo.

Top 10 des langages de programmation les plus demandés

1. Java
2. Python
3. SQL (langage de requête structuré)
4. Javascript
5. C++
6. C#
7. C
8. Go
9. Ruby
10. Assembly

« La baisse [relative] de la demande en période de crise sanitaire » n’est plus d’actualité, déclarent les auteurs du classement Coding Dojo. Et d’ajouter : « indépendamment des langages maîtrisés, les offres d’emploi pour les développeurs ne manquent pas. Et la demande de compétences logicielles va croître » aux Etats-Unis, comme sur d’autres marchés.

En France, selon une enquête promue par CodinGame et CoderPad, 53% des recruteurs interrogés disposent d’un budget 2022 plus élévé qu’en 2021 pour l’embauche de développeurs. Aussi, 40% des employeurs étendent à l’international leur recherche de profils qualifiés. Malgré tout, un employeur sur deux peine à recruter et retenir des candidats susceptibles de répondre à leurs attentes, développeurs full-stack et back-end en tête.

Aussi, développeurs et recruteurs considèrent, dans leur grande majorité, que les tests de compétences et les entretiens pratiques constituent la meilleure approche pour s’assurer du niveau d’un candidat. Le live coding (programmation à la volée) et les tests d’évaluation technique sont privilégiés.

(crédit photo via Pexels)

Recent Posts

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

55 minutes ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

6 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

23 heures ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

23 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

24 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

1 jour ago