1.300 emplois à la trappe chez Unisys

Cloud

Travailler plus avec moins de salariés, le nouveau crédo du géant…

La liste noire des plans sociaux dans les NTIC s’allonge de jour en jour. Dernier “contributeur”, le groupe américain Unisys qui vient d’annoncer son intention de supprimer 1.300 postes dans le monde afin d’économiser 225 millions de dollars par an.

Le groupe de services ne précise pas où les licenciements seront réalisés mais souligne qu’il s’agit de faire aussi bien avec moins de salariés. De quoi plaire aux financiers…

Dans le même temps, Unisys annonce que les salaires en 2009 seront gelés et ne versera plus d’argent dans le programme visant à apporter un revenu complémentaire à ses retraités. Ce sont 50 millions de plus qui seront économisés.

L’économie des coûts semble être devenue une obsession pour la firme qui accumule les pertes depuis neuf mois. Au troisième trimestre, l’entreprise localisée en Pennsylvanie affiche une perte de 34,7 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur