Pour gérer vos consentements :

14 milliards de dollars pour le marché des switches Ethernet en 2021 grâce au 400G

La transition des datacenters vers le 400 Gbit/s attendu d’ici 2019 présentera une formidable opportunité pour les vendeurs d’équipements réseau. Le marché des commutateurs Ethernet devrait alors s’élever à 14 milliards de dollars en 2021, prévoit le cabinet d’analyse Dell’Oro.

Les analystes considèrent que, à l’instar de Google, tous les grands acteurs du Cloud se tournent vers le 400 GE (gigabit Ethernet) qui devrait ainsi s’imposer devant le 100 GE. « Les fournisseurs de services Cloud (SP) entrent dans un cycle d’expansion et de méga-mise à niveau lié à l’augmentation de la demande de capacité et au vieillissement de l’infrastructure, déclare Sameh Boujelbene, directeur principal chez Dell’Oro Group. Nous prévoyons au moins deux grands cycles de production d’ici à 2021. Le premier cycle s’élèvera cette année et sera piloté par la technologie 25 GE SerDes (serializer/deserializer, NDLR), principalement en utilisant le silicium Tomahawk basé sur Broadcom. Le second cycle débutera en 2018 – 2019, principalement grâce à la technologie 50 GE SerDes. »

Le 25GE, une alternative économique au 40GE

Le 25 GE est notamment privilégié par les datacenters face au 40 GE pour ses coûts inférieurs et s’inscrit ainsi comme une alternative économique pour éviter de multiplier les ports 10 GE. Le 30 janvier dernier, le 25 Gigabit Ethernet Consortium rendait publiques les spécifications d’interopérabilité 25/50GE à l’occasion de son événement « plugfest » qui se déroulait à l’UNH-IOL (University of New Hampshire InterOperability Laboratory). Seize constructeurs y avaient alors réalisé des démonstrations de leurs solutions.

Parallèlement, le marché du datacenter est porté par les besoins d’interconnexion avec les fournisseurs de services Cloud. Interconnexions qui se multiplient avec le basculement dans le Cloud des applications de l’entreprise et doit apporter des capacités toujours plus élevées pour répondre aux besoins de performances. Autant de paramètres qui poussent Dell’Oro à penser que le marché du 400G va s’intensifier rapidement, donc.


Lire également
Un consortium pousse le 25 et 50 G Ethernet pour les datacenters
L’avenir du 400 Gigabit Ethernet en question
Le standard Ethernet prend un coup d’accélérateur

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

6 heures ago

Open Source : la Fondation Linux veut normaliser l’accès aux DPU

L’effort porte sur la standardisation de la pile logicielle prenant en charge les processeurs de…

8 heures ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

8 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

13 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

1 jour ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

1 jour ago