1,5 million de Windows Phone 7 vendus… aux revendeurs

CloudSmartphones

Microsoft se déclare satisfait des premiers résultats des ventes des terminaux sous Windows Phone 7 tout en reconnaissant qu’il reste à convaincre les utilisateurs finaux.

Le 8 décembre dernier, à l’occasion de la conférence D: Dive Into Mobile de All Thing Digital, il était trop tôt aux yeux de Microsoft pour révéler les premiers chiffres de vente des smartphones sous Windows Phone 7. Le silence que conservait Joe Belfiore, vice-président de Microsoft responsable du développement du nouvel OS mobile amenait à conclure que les résultats étaient forcément décevants. Deux semaines plus tard, Microsoft se décide à parler.

Dans le cadre d’une opération de communication, le groupe de Redmond annonce que ses partenaires constructeurs ont vendu 1,5 million de terminaux sous Windows Phone 7 en six semaines (l’OS mobile est sorti le 21 octobre en Europe et le 8 décembre sur le continent américain). Des ventes « en phase avec nos attentes », selon Achim Berg, vice président responsable de la division Mobile Communications Business et Marketing.

Dans l’absolu, 1,5 million d’exemplaires commercialisés n’est pas un mauvais chiffre. De mémoire, Apple n’avait pas vendus 1,4 million d’iPhone le premier trimestre (entre le 21 juin et le 30 septembre) du premier iPhone en 2007. Mais il est à noter que les chiffres annoncés par Microsoft concernent les ventes en gros auprès des opérateurs et distributeurs. Pas les ventes réelles auprès des utilisateurs finaux. Si l’intérêt des revendeurs est donc réel, il restera à vérifier qu’il dure en fonction du taux d’adoption des consommateurs. Pas moins de neuf modèles de terminaux sous Windows Phone 7 sont aujourd’hui proposés sur le marché. Aucun nouveau depuis le lancement de l’OS mobile dont une mise à jour est attendue début 2011.

Actuellement, ce sont essentiellement l’iPhone et les terminaux Android qui tirent le marché des smartphones vers le haut, avec une bonne résistance de BlackBerry aux Etats-Unis notamment. Une concurrence dont est bien conscient Achim Berg. « Avec Windows Mobile 7, nous avons introduit une nouvelle plate-forme , et quand vous faites cela il faut du temps pour éduquer les partenaires et les consommateurs sur ce que vous livrez […], assure-t-il. Nous sommes à l’aise là où nous sommes, et nous y sommes sur le long terme; Windows Mobile 7 n’est que le début. »

Le succès de Windows Phone 7, système qui, pour mémoire, repart de zéro par rapport à Windows Mobile, passera également par l’offre applicative. Dans ce cadre, Achim Berg nous apprend que quelques 18.000 développeurs inscrits au Windows Marketplace ont produit 4000 applications à ce jour. « Cela s’améliore de jour en jour », assure le porte-parole de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur