Moins de 150 euros pour une carte de développement ARM ST-Ericsson Nova

Composants
Snowball © Calao Systems

Électronicien amateur ou développeur embarqué en entreprise, la Snowball est faite pour vous. Cette carte mère de conception française est pourvue d’un processeur ARM, le ST-Ericsson Nova A9500.

Les cartes de développement ARM économiques abondent sur le marché. Toutefois, trouver un modèle pourvu d’une puce ST-Ericsson se révèle malaisé.

Pour ceux qui ont suivi notre série d’articles sur STMicroelectronics, le géant des semiconducteurs, et qui veulent maintenant donner une chance à des technologies européennes, nous avons trouvé l’oiseau rare, qui plus est actuellement en promotion à 144,84 euros HT.

Du 100 % européen

Penchons-nous sur la Snowball. Cette carte mère de petit format (8,5 x 8,5 cm) est pourvue d’un processeur ARM (anglais) Nova A9500 (crollois) de ST-Ericsson (suisse). Elle est conçue par Calao Systems (français) et supportée par Movial (finlandais). Qui dit mieux ?

Le Nova A9500 est un processeur bicœur ARM Cortex-A9, cadencé ici à 1 GHz et épaulé par un GPU ARM Mali 400. La carte proposée en promotion chez Calao Systems intègre 1 Go de RAM et 4 Go de mémoire flash.

Elle compense son coût légèrement plus élevé que la moyenne par un superbe équipement : sortie HDMI Full HD, vidéo composite, entrée et sortie audio, USB 2.0 OTG, ports microSD, RS232, JTAG et MiPi32.

Mais ce n’est pas tout. La Snowball offre également une connectique réseau complète : Ethernet à 10/100 Mb/s, Wifi 802.11n, Bluetooth 2.1+EDR et même un GPS. Accéléromètre, magnétomètre, gyromètre et capteur de pression sont de la partie. Enfin, trois connecteurs d’extension sont présents, tout comme un chargeur de batterie.

Divers accessoires sont disponibles, dont des antennes pour les modules sans-fil et le GPS, ou une batterie permettant de rendre la carte autonome.

Toutes les formes de Linux

Côté OS, le bootloader U-Boot offre une complète liberté. Si une distribution Linux embarquée est installée de base sur la flash interne, il sera possible d’utiliser des systèmes comme Android 2.3, Android 4.0, Tizen ou Ubuntu.

Plus de détails sur le site de la communauté Igloo.

Crédit photo : © Calao Systems


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur