15,5 millions d'abonnés haut débit en France, bond du dégroupage total

Régulations

Les Français de moins en moins attachés à l’opérateur historique, se tournent en nombre vers le dégroupage total proposé par la concurrence

Selon le dernier pointage de l’Arcep, le régulateur des télécoms, notre pays comptait au 31 décembre dernier, 15,55 millions d’abonnements haut débit. 700.000 abonnements ont été souscrits pendant le dernier trimestre. L’ADSL rassemble la grande majorité des clients avec 14,8 millions d’abonnements.

En 2007, le rythme s’est un peu essoufflé par rapport à 2006 avec 2,8 millions de nouveaux clients haut débit (+22%) contre 3,2 millions un an plus tôt (+39%). Ces nouveaux abonnés ont d’abord et avant tout été séduits par le dégroupage total qui permet de couper les liens avec France Télécom.

Le nombre de foyers ayant opté pour le dégroupage a dépassé la barre des 5 millions au dernier trimestre 2007 (dont 3,6 millions en dégroupage total). Le dégroupage parvient à couvrir 68% de la population à ce jour.

Au dernier trimestre 2007, 409.000 clients ont opté pour un accès à une offre de dégroupage total.

Une tendance lourde apparaît. Les abonnés, de moins en moins soucieux de maintenir un lien avec l’opérateur historique, privilégient les opérateurs alternatifs. Au quatrième trimestre de l’année écoulée, le nombre de souscripteurs aux offres de dégroupage partiel a reculé (-58.000).

France Telecom leader

Malgré les nombreuses migrations des clients fixes vers des offres concurrentes, l’opérateur historique fait le plein dans l’ADSL. L’opérateur historique compte 7,5 millions de clients ADSL, soit près de 50% du parc d’abonnés au haut débit.

Neuf Cegetel, acquéreur de Club-internet (3,2 millions d’abonnés) et Free, filiale du groupe Iliad (2,9 millions d’abonnés) complètent le podium.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur