19 pirates d’une ‘warez team’ ont été arrêtés aux USA

Sécurité

D’après le site Outlaw.com, 19 membres d’une importante équipe de pirates spécialisés dans le warez viennent d’être arrêtés aux USA, au terme d’une longue enquête

Programmes, films, jeux, les secteurs d’activités de cette équipe étaient variés.

Après une longue enquête intitulée Jolly Roger, la justice américaine vient de mettre un terme au piratage massif organisé par l’équipe RISCISO (Rise in Superior Couriering, pour RISC et ISO désignant le format).Le terme de Warez désigne communément les programmes dont les systèmes de sécurité ont été “crackés” et qui sont par la suite disponibles au téléchargement sur Internet. Ceux qui participent à cette scène “underground” sont devenus des cibles prioritaires de la justice américaine. Selon le procureur du bureau de l’Illinois. “RISCISO est à l’origine de la distribution pirate de plusieurs milliers de programmes avec pas moins de 19.000 gigabytes (environ 23.000 CD) envoyés et téléchargés via le net.” Cette activité concerne, les systèmes d’exploitation, les utilitaires, les logiciels de traitement de texte, les programmes de communications, de graphismes, d’éditions, les films et les jeux. Il semble que ce groupe ait également diffusé des jeux piratés pour les consoles Xbox et PS2. Un grand jury fédéral de Chicago a retenu 15 chefs d’accusations contre 19 prévenus. Ils ont tous été accusés de conspiration dans le but de violer les règles du droit sur la copie, et 15 des pirates sont accusés plus largement de violation de la loi. Ces délits sont interdits depuis l’adoption de la loi américaine Net Act contre les vols de données électroniques Si leur culpabilité est démontrée, nos pirates risquent gros. D’après le site The Register, ils encourent trois à cinq ans de prison et une amende de 250.000 dollars. D’après le procureur Patrick Fitzgerald : “les pirates qui volent les marchandises pensent qu’ils sont anonymes sur la Toile. Mais nous avons la capacité d’infiltrer leur réseau soi-disant impénétrable et de leur faire payer cette conduite criminelle, la propriété intellectuelle mérite une protection adéquate de la justice”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur