20.000 postes supprimés chez Deutsche Telekom?

Cloud

La filiale de téléphonie fixe serait la principale touchée, selon la presse allemande. En tout, ce sont 50.000 postes qui seraient supprimés entre 2003 et 2007

Malgré un retour dans le vert, après avoir accumulé des records de pertes, l’opérateur historique Deutsche Telekom souffre toujours des difficultés de son activité fixe. Comme tous les grands opérateurs, le groupe voit les revenus de cette activité chuter au profit de la téléphonie mobile et d’Internet. Deutsche Telekom s’est ainsi lancé dans un très profond plan de restructuration qui se traduit par des départs massifs de salariés. Après avoir décidé de réduire ses effectifs de 30.000 personnes entre 2003 et 2005, l’opérateur pourrait annoncer 20.000 nouveaux départs pour la période 2006-2007 sur un total de 250.000 personnes dans le monde. Selon le

Financial Times Deutschland, ces départs auraient principalement lieu chez sa filiale de téléphonie fixe T-Com. Ces suppressions de postes, auraient été entérinées par le conseil de surveillance la semaine dernière. L’opérateur allemand s’est refusé à tout commentaire. Franz Treml, représentant syndical au conseil de surveillance, a refusé de s’exprimer sur la teneur de la dernière réunion mais a affirmé que Telekom ne pouvait continuer de supprimer des emplois comme si de rien n’était. D’autres responsables syndicaux ont dit ne pas être au courant d’éventuelles suppressions de postes qui auraient été approuvées par le conseil de surveillance et ont ajouté qu’ils s’y opposeraient. Pourtant, Deutsche Telekom s’était engagé, en échange d’une baisse des salaires de 6,6%, à ne procéder à aucun licenciement sec jusqu’en 2008. Il faut donc croire que ces réductions d’effectifs se feront par départs naturels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur