2007, une année bénie pour les jeux vidéo sur mobile ?

Cloud

Pour ce premier trimestre, le marché a fait preuve d’un dynamisme
incontestable. Selon les analystes, le meilleur est encore à venir

Le jeu sur mobile a réussi sa mission : s’inviter durablement sur les téléphones portables. Selon un rapport de Gfk, 2,7 millions de jeux vidéo ont été téléchargé en France au premier trimestre 2007. Soit un chiffre d’affaires de 11,6 millions d’euros. A titre de comparaison, il s’est vendu durant la même période, 2,5 millions de logiciels sur consoles portables.

Pourquoi un tel succès ? Selon l’Institut Gartner, les jeux vidéo sur mobiles coûtent moins chers à l’achat que leurs cousins sur console (quelques euros contre 40 à 60 euros). De plus, les logiciels sur mobiles se perfectionnent d’année en année. Un facteur très favorable pour les éditeurs qui, par ce biais, adressent un public de plus en plus large.

Les principaux bénéficiaires de cette manne sont les trois premiers éditeurs. A eux seuls, ils se partagent 55% des ventes. A titre d’exemple, un éditeur tel qu’Electronic Arts parvient habillement à tirer son épingle du jeu puisque pour le mois de mars 2007, deux de ses titres se placent respectivement en 1ère et 3e place.

Les choix d’achat varient. Les éditeurs le savent et surfent aussi bien sur les succès d’hier (Tetris, Worms 2) que sur les goûts actuels (Desperate Housewives, Qui Veut Gagner des Millions). Les jeux cérébraux ainsi que les jeux de sport trouvent aussi leur place sur les terminaux. “Le jeu mobile est en mesure de séduire toutes les catégories de ?gamers’ !”assure Frédéric Patissier, chef de groupe contenus mobiles pour Gfk.

Les créateurs de logiciels ludiques pour mobile ne devraient pas s’en tenir là. Gfk a démontré dans une précédente étude que le marché du jeu vidéo ne concernait ?que’ 1,7 million de personnes, soit 5% seulement des possesseurs de terminaux mobiles en capacité d’accueillir un jeu. Un tel chiffre contribue à mettre en lumière l’énorme marge de progression potentielle.

Une prévision de croissance confirmée par Gartner. Dans une précédente enquête, l’institut affirme que le marché mondial pourrait générer 9,6 milliards de dollars en 2011. Pour 2007, toujours selon Gartner, le marché devrait progresser de 50% et générer un chiffre d’affaires de 4,3 milliards de dollars. Une entrée dans les marchés émérgents contribuerait encore à doper ces chiffres.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur