2010 : l’an 1 de l’Internet mobile en France

En 2010, Internet s’est imposé comme un média consulté en permanence. L’évolution des technologies lui a permis de prendre une toute autre ampleur. Ainsi les mobinautes ont contribué à la multiplication des usages, sans pour autant faire diminuer le nombre de connexions depuis l’Internet fixe. Les réseaux sociaux, les médias traditionnels et le e-commerce ont profité de cet essor.

La multiplication des supports permettant d’accéder à Internet a fortement favorisé l’expansion du média en ligne en 2010 d’après l’étude annuelle de Mediametrie sur les usages. En effet, avec 19,3 millions de foyers équipés en PC, 43 millions de possesseurs de téléphones, parmi lesquels 10 millions possèdent un smartphones, et le développement des tablettes et des téléviseurs connectés, la navigation sur le web ne pouvait que prendre plus d’ampleur en 2010.

En décembre dernier, Mediamétrie recensait 38,3 millions d’internautes en France, soit 10% de plus qu’en 2009. Mais 2010 est surtout « l’an 1 de l’internet mobile », selon Julien Rosanvallon, directeur de Médiamétrie/NetRatings. Pour la première fois, la société a pris en compte dans ses mesures les connexions à Internet depuis un terminal mobile et les résultats révèlent un engouement certain pour ces nouvelles façons de naviguer. Y compris depuis les tablettes.

En effet, tous les mois 15,5 millions de mobinautes sont recensés. L’iPad d’Apple représente d’ailleurs 14,8% des usages de l’Internet mobile. Par ailleurs, Julien Rosanvalon constate que « l’iPhone reste un vecteur extrêmement fort pour internet » puisqu’en décembre 2010, 59% des visites sur le web via un téléphone provenaient d’un iPhone, contre 22% pour les téléphones sous Androïd.

De plus, Les nouvelles technologies, entraînent une progression des usages du réseau mondial. « La croissance du nombre de mobinautes ne se fait pas au détriment du nombre d’internautes » constate le dirigeant. Depuis janvier 2007, le nombre d’internautes a crû de 41,7% tandis que celui des mobinautes a connu une augmentation de 32,5%.

Parmi les sites et applications préférés, Mediamétrie constate un intérêt croissant pour les blogs et sites communautaires, dont l’usage est favorisé avec les terminaux mobiles. En un an leur audience a fait un bond de plus de 29%, l’une des plus fortes hausses avec les sites de vidéo et de cinéma (+33%) en 2010. Trois quart des internautes ont ainsi consulté un blog ou un site communautaire en décembre 2010, soit 32,1 millions de personnes par mois. Et en moyenne, ils y passent 5h30 par mois, soit 1h20 de plus qu’en 2009.

Page 2 : Facebook incontournable

En 2 ans Médiamétrie constate donc une multiplication par trois du temps passé sur ces sites. Le réseau social Facebook influe évidemment massivement sur ces résultats. Il est devenu le premier réseau social en France, et affiche la 3e audience Internet alors qu’il pointait à la 13e place deux ans auparavant. Plusieurs motivations apparaissent, conduisant les internautes à s’inscrire sur ce réseau social. Une large majorité (74,2%) le font pour rester en contact avec leurs amis, tandis que 39,7% des inscrits y vont pour partager passions et centres d’intérêts. Julien Rosanvalon explique que « Facebook apporte une mécanique bénéfique pour les médias ».

Internet est donc véritablement devenu le média des médias. Les portails vidéo online, de type YouTube par exemple, attirent en effet 24,5 millions de visiteurs uniques, soit une progression de 20% par rapport à 2009. Et un équipé mobile sur 10 a déjà regardé du contenu vidéo sur son mobile au cours du dernier mois. Par ailleurs, 21 millions d’internautes se connectent tous les mois au site d’une chaîne de télévision.

Mais d’après Franck Si-Hassen, directeur Délégué de Médiamétrie-eStat, « Les radios tirent leur épingle du jeu, elles ont trouvé une nouvelle manière de fidéliser leurs auditeurs ». Les sites des radios ont enregistré une augmentation de leur audience de 34,4% en un an. En décembre 2010, Médiamétrie comptabilisait surtout 14 millions de téléchargements de podcasts. « Internet a apporté de nouveaux auditeurs », poursuit-il. Tandis que le pic d’audience de la radio se situe entre 8h et 8h15, sur Internet le pic d’écoute se concentre entre 11h15 et 11h30.

Enfin Médiamétrie a constaté un intérêt croissant pour les sites d’actualité, avec plus 835.000 visiteurs uniques en moyenne pour le mois de décembre 2010, 114.000 de plus qu’un an auparavant. 53% du temps passé sur ces sites est dédié aux sites de presse.

Pour l’année 2011, Médiamétrie sera attentif à l’évolution du e-commerce. En 2010, la France comptait 27,7 millions de cyberacheteurs. Mais il faudra également suivre le m-commerce, qui caractérise les achats depuis un terminal mobile, puisqu’en un an 1,9 million de nouveaux acheteurs sur mobile sont venus grossir les rangs du e-commerce sur un total de 2,9 millions sur l’ensemble de l’année. Un secteur à suivre et que l’arrivée des premiers téléphones équipés du NFC (Near Field Communication) prévue dans le courant du deuxième trimestre devrait accélérer.