2011, une année en demi-teinte pour le marché mondial des semiconducteurs

Cloud
Résultats

Le marché mondial du semi-conducteur a connu une baisse de 2,4 % entre octobre et novembre 2011. Le secteur n’est pas en crise mais était proche de la récession fin 2011.

L’année 2011 a été marquée par plusieurs événements qui ont touché le marché mondial des semiconducteurs. Le SIA indique une baisse de 2,4 % des ventes mondiales entre octobre et novembre 2011, les faisant passer de 25,74 milliards de dollars à 25,13 milliards de dollars. Il s’agit de surcroît de moyennes glissées sur trois mois qui lissent les variations brutales ; la tendance est donc bien là. Toutefois, la croissance est encore au rendez-vous avec une hausse de 0,8 % entre l’année 2010 jusqu’à novembre et l’année dernière jusqu’à novembre 2011.

En 2011, le secteur des semiconducteurs aura frisé avec la récession

Il n’y a pas eu de récession donc mais le marché était bien en berne. La faute aux turbulences financières en Europe mais aussi de façon indirecte aux inondations qui ont frappé la Thaïlande. « Les perturbations des chaînes de montage résultants des inondations en Thaïlande ont eu des conséquences sur les ventes de semiconducteurs à court terme ; cependant les équipementiers devraient récupérer les pertes de productions dans le courant des prochains mois, » a déclaré le président du SIA, Brian Toohey.

On notera également que les moyennes des ventes de semiconducteurs en 2011 entre les mois de juin, juillet et août d’une part et les mois de septembre, octobre et novembre d’autre part ont augmenté sensiblement de 0,2 %.

L’Europe et le Japon plus touchés

Si l’on s’attarde uniquement aux mois de novembre 2010 et 2011, on constate que les ventes de semiconducteurs ont notablement reculé en Europe passant de 3,42 à 3,03 milliards de dollars, soit une baisse de 11,05 %. Le Japon est aussi largement touché par ce marasme puisque la chute se chiffre à -8,2 % toujours entre les mois de novembre 2010 et 2011.

Les tableaux du SIA mettent en exergue une petite singularité qui traduit la reprise d’activité du Japon après le tremblement de terre et le Tsunami qui ont touché le pays en mars 2011. Ainsi, la moyenne sur les mois de septembre, octobre et novembre est 4,7 % supérieure à celle établie sur juin, juillet et août.

Une note d’optimisme qu’il faut ajouter à celle du SIA qui estime que les ventes de semiconducteurs en décembre (sans donner les chiffres de ce mois) n’auront pas entrainé le secteur dans une récession. Et l’association américaine d’ajouter qu’en 2012, les ventes mondiales de semiconducteurs devraient repartir de plus belle.

Crédit photo © Paul Fleet – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur