Jusqu’à 2 Go par fichier sur Sharepoint Online

Logiciels

Plus de formats de fichiers et téléchargements jusqu’à 2 Go sont au programme de la prochaine version de Sharepoint Online.

Plateforme en ligne de création et de gestion de sites personnalisés axés sur des équipes et des projets à des fins de collaboration, Sharepoint Online de Microsoft profite du succès d’Office 365, dont le rythme d’adoption semble élevé, pour prendre un embonpoint bienvenu.

Comme le constate Mark Kashman, Senior Product Manager du marketing SharePoint sur le blog officiel de l’éditeur, « Les utilisateurs téléchargent plus de documents sur SkyDrive Pro, les équipes sont en train de construire de nombreux sites pour travailler avec les équipes internes, ainsi qu’avec les clients et les partenaires extérieurs, et les entreprises mettent en place leurs sites intranet. »

Des fichiers jusqu’à 2 Go

Cette activité ne cesse de consommer de l’espace de stockage. Microsoft, poussé par la concurrence des sites de stockage partagé comme Box ou Dropbox, est contraint d’augmenter singulièrement la capacité de stockage SkyDrive Pro par utilisateur, qui est passée de base de 7 à 25 Go. Avec la possibilité pour l’administrateur de pousser à 50 ou 100 Go pour 20 cents/Go/mois.

Dans le même temps, la taille des fichiers qui transitent de/vers SkyDrive via Sharepoint ne cesse d’augmenter, et de se diversifier. La vidéo en est l’exemple flagrant, mais nous pouvons y ajouter des présentations gourmandes en contenus, ou des fichiers techniques du type dessin CAD (Computer-aided Design) et CAD 3D.

Pour accompagner le grossissement de la taille du stockage sur SkyDrive Pro, Microsoft vient donc d’augmenter celle des fichiers qui transitent via Sharepoint, qui passe de 250 Mo à un maximum de 2 Go. Et la limite en nombre des fichiers stockés de 3 000 à 10 000.

De même, le support d’un plus grand nombre de formats de fichiers, en plus d’élargir le champ des possibilités offertes à l’utilisateur, va étendre l’usage du ‘drag-and-drop‘, le glisser/déposer à la souris, et réduire le nombre des erreurs imputables aux formats non supportés. Les fichiers .exe et .dll font ainsi leur entrée dans la liste des formats supportés. Quant à la liste de recherche, elle a été portée de 8 à 12 relations.

Une poubelle moins réactive

Dernier point, qui est loin d’être un détail, Microsoft a étendu le délai de restauration des fichiers placés dans la poubelle. Sont concernés les fichiers qui sont supprimés, mais qui restent encore accessibles par restauration tant que la poubelle n’est pas définitivement vidée. Le délai de conservation automatique est porté de 30 à 90 jours.

Notons que le nombre de versions d’un document Office conservées dans le système a été porté à 10. Entre le délai de restauration des fichiers dans la poubelle et le versioning des fichiers Office, le droit à l’erreur pour l’utilisateur a été élevé. A lui de ne pas en abuser…

Enfin, le bug qui ne permettait pas d’ouvrir la librairie Sharepoint dans Explorer 10 sous Windows 7 a été corrigé.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur