3 milliards $ de bénéfices pour Google

Cloud

Le moteur de recherche a doublé son bénéfice annuel en 2006 et triplé son
bénéfice trimestriel. Mais les investisseurs ne sont pas satisfaits !

Réponse cinglante de Google à ses détracteurs, le géant des moteurs de recherche n’en fini plus d’aligner des records. Et pourtant Wall Street a sanctionné le titre. Que lui reproche-t-on ? De se contenter de faire ce qu’il annonce?

Au quatrième trimestre 2006, Google a pour la première fois franchi la barre du milliard de dollars en bénéfice net, à 1,03 milliard, contre 372 millions un an plus tôt. Son BPA (bénéfice par action) à 3,29 dollars, ou 3,18 hors éléments exceptionnels, est ressorti au-dessus du consensus.

Son chiffre d’affaires trimestriel, qui rappelons-le provient quasi exclusivement de la pub en ligne, a explosé de 67 %, à 3,21 milliards de dollars, auxquels il faut cependant extraire 976 millions de dollars de ‘coûts d’acquisition du trafic’, la rémunération des sites web affiliés qui affichent les liens sponsorisés fournis par le moteur.

Et pourtant, le titre Google sur la bourse électronique plongeait de -3,5 % après clôture de Wall Street? Les investisseurs sont déçus, Google s’est contenté de remplir ses objectifs, mais ils en demandent toujours plus venant d’un acteur du marché qui n’a pas fini de nous surprendre.

Quels ingrats ! Se souviennent-ils de la valeur du titre à son introduction ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur