30 % des professionnels ont un réseau trop lent…

Réseaux

Ou plutôt déclarent devoir subir des pannes informatiques fréquentes. Une étude de Dimension Data qui empêche de travailler

A en croire une étude de Dimension Data, société spécialisée dans les réseaux IP, 30 % des utilisateurs informatiques subissent des pannes informatiques fréquentes et doivent alors composer avec la lenteur de leurs applications logicielles.

Le constat établi par 957 utilisateurs et 267 décideurs informatiques en charge de l’administration de réseaux à travers le monde, démontre que certains processus ne sont pas encore acquis et que d’autres n’ont pas encore été prévus pour traiter de ces problématiques de performance réseau.

Autre point inquiétant que soulève le rapport, moins de 40 % des départements informatiques disposent des moyens nécessaires pour assurer le suivi des performances réseau. Ils sont encore moins nombreux à bénéficier d’une visibilité approfondie du trafic réseau, ce qui constitue pourtant le préalable indispensable à toute gestion efficace des performances réseau.

Gary Middleton, responsable du développement au sein du département Intégration Réseaux de Dimension Data, tente d’expliquer la situation : “si dans la plupart des cas, la mise en œuvre de nouvelles actions peut avoir une incidence directe sur les performances du réseau, l’étude indique toutefois que ces implications ne sont pas toujours envisagées par les décideurs informatiques. Il poursuit, moins d’un décideur informatique sur deux déclare prendre en compte les implications pour le réseau. Le manque de visibilité peut entraîner soit des investissements disproportionnés ou au contraire trop faibles, débouchant sur une augmentation des coûts et sur une baisse des performances“.

Dès lors, c’est la question du retour sur investissement qui se pose une nouvelle fois. Comment connaître le retour sur investissement de votre politique de sécurité ? McAfee avait proposé de calculer le flux de trésorerie total ainsi que le retour attendu de l’utilisation des produits. Il s’agit dès lors pour les DSI de pouvoir équilibre les coûts de main d’œuvre à temps complet et l’apport pour la société.

Selon les services de McAfee, en moyenne, une entreprise équipée de 5.500 systèmes peut constater une économie de plus de 1,3 million de dollars sur ses coûts annuels. A moindre échelle, une société disposant d’environ 500 systèmes peut économiser plus de 500.000 dollars, etc.

Bref, l’étude Dimension Data montre une fois de plus un réel paradoxe, celui des moyens d’une politique de sécurité et de son suivi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur