300 millions d’utilisateurs pour les navigateurs d’Opera Software

Poste de travail
Navigateur Opera Software © Opera Software

Les différentes offres d’Opera Software rassemblent aujourd’hui 300 millions d’utilisateurs par mois. Un succès que la société entend booster en adoptant le WebKit en lieu et place de Presto, son moteur de rendu HTML.

L’éditeur norvégien Opera Software annonce aujourd’hui avoir atteint le cap des 300 millions d’utilisateurs mensuels de ses navigateurs web. Une belle performance, mais qui est en grande partie liée aux nouveaux marchés (smartphones, tablettes, télévision) où le butineur Opera est très populaire.

Sur les 30 derniers jours, StatCounter fait ainsi état de 15,2% de parts de marché pour Opera dans le monde mobile, faisant de lui la troisième offre derrière les navigateurs intégrés à Android (31,5%) et iOS (23,6%). Sa place est encore plus avantageuse sur les télévisions, set-top boxes et consoles. Par contre, dans le monde desktop, les parts de marché d’Opera ne sont que de 1,2%.

« Sur la dernière ligne droite, nous avons connu la plus forte accélération de la croissance utilisateur que nous ayons jamais vue, indique Lars Boilesen, PDG d’Opera Software. Maintenant, nous passons à la vitesse supérieure pour réclamer une plus grosse part du gâteau dans le marché des smartphones. »

Adieu Presto

Passer à la vitesse supérieure se traduit ici par l’abandon du moteur de rendu développé par Opera Software – Presto – au profit du WebKit (utilisé entre autres par Chrome et Safari). Ceci permettra à la société de proposer une offre complète pour iOS, lequel ne permet pas l’utilisation de moteurs autres que le WebKit intégré au système.

En joignant ses efforts à ceux des nombreux industriels travaillant avec le WebKit, Opera Software pourra également disposer d’un moteur de rendu moderne et complet… à moindre coût. Le WebKit sera tout d’abord utilisé dans les versions mobiles d’Opera, avant d’être étendu aux moutures desktops.

Cependant, la diversité s’en trouve réduite d’autant. En effet, le marché va maintenant se concentrer autour de trois grands moteurs de rendu : WebKit (environ 50% de PDM dans le monde desktop, 96% dans le monde mobile), Trident (utilisé par Internet Explorer. Environ 30% de PDM dans le monde desktop) et Gecko (utilisé par Firefox. Environ 20% de PDM dans le monde desktop).

Crédit photo : © Opera Software


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un champion du navigateur web Chrome ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur