31 000 recrutements de cadres informaticiens en 2012

Régulations
31 000 recrutements de cadres informaticiens en 2012

En France, les entreprises du secteur informatique et télécommunications recruteraient plus de 30 000 cadres cette année. Un chiffre stable par rapport à l’année 2011, selon les estimations de l’Association pour l’emploi des cadres.

Les sociétés françaises actives dans l’informatique et les télécommunications devraient recruter jusqu’à 31 000 cadres en 2012, soit une hausse de 2 % par rapport à 2011, observe dans son enquête* l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). Bien que le secteur n’échappe pas au tassement du marché de l’emploi, il reste le premier recruteur de cadres en volume, devant l’ingénierie et la R&D (25 500 recrutements de cadres prévus cette année), puis le conseil et la gestion d’entreprises (10 700 recrutements).

Le secteur informatique reste optimiste

Un tiers des sociétés de la filière informatique et télécoms française table sur une croissance de son effectif cadres en 2012, soit deux fois plus que l’ensemble des entreprises du panel Apec. Rappelons-le, 91 % des entreprises informatiques et télécoms ont déclaré avoir recruté au moins un cadre au premier trimestre (+1 point sur un an).

Quant aux embauches à venir dans la filière, elles seront essentiellement externes, le passage au statut cadre en interne étant moins prisé que dans d’autres secteurs du fait de l’importance du taux d’encadrement dans la filière informatique. Il était de 63 % fin 2011, à comparer avec un taux moyen de 18 % pour l’ensemble des secteurs d’activité.

Une forte rotation de l’emploi

Les départs de cadres des entreprises du secteur, qu’ils soient le fruit d’une rupture conventionnelle du contrat de travail, d’une démission, d’un licenciement ou d’une retraite, s’expliquent principalement par la forte rotation de l’emploi (turn over), surtout de la part des jeunes cadres enthousiasmés par la mobilité. Les départs à la retraite, en revanche, ne représentent que 3 % des sorties de cadres dans ce secteur, contre 14 % pour l’ensemble des secteurs d’activité.

En 2011, quelque 30 280 cadres ont quitté la filière informatique et télécoms (+2 % sur un an). Le solde entre les recrutements de cadres informaticiens et les départs s’est traduit par une création nette de seulement 2780 postes sur l’année. Un recrutement sur quatre a concerné un jeune diplômé et trois sur dix un jeune cadre ayant moins de cinq ans d’expérience. Les recrutés sont, dans leur majorité (80 %), des informaticiens. Viennent ensuite les commerciaux, les consultants et les chercheurs (études/R&D).

*« Le marché de l’emploi cadre dans l’informatique et les télécommunications – mai 2012. »


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur