3Com célèbre ses 25 ans et… son rétablissement

Réseaux

La célèbre marque aux réseaux locaux, créée par Bob Metcalfe, fête son premier quart de siècle. Malgré des épisodes difficiles au tournant des années 2000, la firme montre des signes de raffermissement. Et bénéficie toujours en France d’une aura fort enviable.

Ce 7 juillet, en soirée, l’équipe dirigeante de 3Com France, animée par Pierre Goyeneix, célébrait avec réception et tradionnel gâteau d’anniversaire, les 25 ans de la compagnie. Il est vrai que 3Com en France a toujours bénéficié d’une aura, due notamment aux liens particuliers que ses dirigeants ont noué avec notre pays. Sans parler seulement d’Eric Benhamou, ingénieur du Cnam Paris, qui a longtemps présidé le groupe, on se souvient également de Robert Metcalfe, inventeur d’Ethernet, qui fut l’un des fondateurs en 1979 et codirigeant des plus charismatiques de la société, quelque part près de Palo Alto en Californie, citoyen du monde, et ami, très francophile.

Certes, 3Com a traversé, comme beaucoup d’autres, une crise très sérieuse en 2001. Certains acheteurs ont ainsi en mémoire ce revirement surprise de la firme qui du jour au lendemain a dû abandonner sa ligne de commutateurs haut de gamme CoreBuilder (dite “Cisco killer”…), alors que de gros contrats venaient d’être signés à Paris, notamment auprès d’une grande banque nationale… Mais aujourd’hui, 3Com se flatte d’avoir recouvré la santé. Le résultat de l’exercice écoulé est revenu en positif à +183 millions de dollars, alors qu’il était de -38 millions l’année précédente. Autre confirmation du retour à la profitabilité, le “cash flow” du groupe: il dépasse 1,3 milliard de dollars. Après cure d’amaigrissement En France, 3Com s’en sort tout aussi bien, après une cure d’amaigrissement étonnante, il est vrai. Ainsi les effectifs, qui étaient de 250 personnes environ il y a 4 ans, sont de 40 à ce jour, mais avec un chiffre d’affaires (non officiel) d’environ 1 million de dollars per capita -donc une rentabilité réelle. 3Com vient de réussir quelques jolis coups, commercialement, comme le réseau métropolitain à haut débit de Nice. Les produits vedette du constructeur, associé aujourd’hui via une ‘joint-venture’ au constructeur chinois Huawei, restent les commutateurs de réseaux locaux (modèles ’empilables’ 24 ports) ou encore ses gammes de routeurs 3000 et 5000. Malgré l’énergie et le marketing investis, les solutions de téléphonie sur IP en France démarrent très doucement; il est vrai qu’à l’inverse des Etats-Unis où 3Com réalise des scores étonnants sur de très grands comptes (jusqu’à 10.000 voire 40.000 postes en téléphonie IP), en France ce sont seulement les PME qui sont concernées -du fait d’une “localisation” ou “francisation” insuffisantes de l’offre. En revanche, les solutions sans fil (Wi-Fi, notamment) connaissent un réel décollage, notamment liées à des offres de sécurité. Pré-annonce d’une gamme de routeurs 6000

A l’occasion de cet anniversaire, 3Com France a fait état du lancement d’un nouveau modèle de routeur, gamme 6000, qui vient compléter le haut de gamme des systèmes 5000. Son principal atout est l’intégration de multiples interfaces à haut débit, aux normes xDSL, notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur