La 3D souffle sur HP avec Sprout et Multi Jet Fusion

ImprimantesPCPoste de travail

HP ne veut pas être écarté de la vague 3D. Il vient de dévoiler deux produits allant dans ce sens : le PC Sprout et une imprimante 3D, la Multi Jet Fusion. Cette dernière ne sera disponible qu’en 2016.

La semaine dernière le site Re/Code annonçait que HP allait faire des révélations dans le domaine de la 3D. Le média en ligne évoquait notamment l’apparition d’un PC d’un genre un peu particulier, mais surtout avec un nom peu amène en français, le Sprout. HP a donc confirmé l’information et surtout a montré le PC en question.

De prime abord, il ressemble à un PC tout en un de 23 pouces avec au sommet un projecteur pour afficher une image sur une surface horizontale, baptisée Touch Mat. Ce second écran de 20 pouces est tactile et permet de travailler avec son doigt, mais également un stylet pour manipuler et dessiner des objets. Le Touch Mat a été réalisé en partenariat avec 3M et revendique une haute résistance et le fait d’être nettoyable.

sprout 2

Le projecteur comprend lui, une caméra de 14,6 mégapixels, un vidéo-projecteur DLP, ainsi qu’une caméra 3D RealSense d’Intel. Cette dernière est capable de scanner des objets en 3D pour ensuite les travailler sur le PC. Le Sprout fonctionne sous Windows 8.1 et HP a fourni un SDK à destination des développeurs pour créer des applications dédiées à ce terminal. Pour l’instant disponible le mois prochain aux États-Unis, le Sprout sera commercialisé au prix de 1900 dollars. HP ne s’est pas donné d’objectifs de vente sur ce produit, mais Louis Kim vice-président de la gestion des produits chez HP, a souligné qu’ « en dehors des agences de design et des cabinets d’architecte, il y a 6 millions de foyers aux Etats-Unis qui peuvent avoir une appétence pour un tel système ».

L’impression 3D attendra 2016

L’autre annonce du constructeur porte sur l’impression en 3D. HP ne cache pas ses ambitions d’aller sur ce marché. Mais il va prendre son temps comme le montre les annonces réalisées aujourd’hui à New York. En premier lieu, il a présenté une technologie d’impression 3D baptisée Multi Jet Fusion qui se veut 10 fois plus rapide que celle utilisée dans les imprimantes 3D actuelles. Ces dernières peuvent imprimer par dépôt successif ou par laser qui sculpte un objet. HP propose une autre approche avec plusieurs têtes d’impression qui façonne en une seule couche l’objet en 3D. La firme américaine considère que cette technologie accélère le processus et apporte plus de précision (1200 points par pouce contre 600 pour ses concurrents Stratasys ou 3D Systems).

Reste que Multi Jet Fusion ne sera pas disponible avant 2016 a annoncé HP lors de sa conférence de presse. La société est en pleine refonte organisationnelle avec la séparation annoncée des activités entreprises et celles regroupant les PC, les tablettes et les imprimantes. L’impression 3D est selon Gartner un marché à fort potentiel avec des revenus estimés à 1,5 milliard de dollars en 2015 et 13,4 milliards de dollars en 2018.

A lire aussi :

Le marché de l’impression 3D est encore très immature
Les imprimantes 3D low cost font leur apparition


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur