3è trimestre: HP profite des 'notebooks' et du marché mondial

Logiciels

Ventes en hausse de +10% à 28 milliards… Le 3è trimestre fiscal de Hewlett Packard traduit la poussée des mini-PC portables

Même la Bourse de Wall Street en convient: ce sont de bonnes nouvelles, dans un contexte de quasi récession économique.

Le géant de l’informatique, qui a ravi la première place à IBM, annonce pour son 3è trimestre fiscal (au 31 juillet) un chiffre d’affaires en hausse de +10% à 28,03 milliards de dollars.

Les ventes ont été particulièrement soutenues du côté des “notebooks”, ces PC portables légers – ce qui confirme la tendance., certains diront la mode ou le design initiés par Asus, Sony…

Le résultat net s’inscrit également à la hausse, à 2,03 milliards de dollars (contre 1,78 l’an passé, même période, soit une hausse de +14%).

Tout va bien, semble-t-il, car les perspectives sur les prochains trimestres s’annoncent bonnes également, ce que retient surtout l’univers de la Bourse.

Commentaire de Mark Hurd, p-dg: “En accélérant notre croissance “entreprise” et cela sur tout le portefeuille, HP a fourni de solides performances trimestrielles. Notre position mondiale, nos larges offres de produits et de services et nos capacités à réduire les coûts de façon incrémentale nous rendent confiants sur la possibilité de continuer à élargir nos gains significativement“.

La croissance est certes inégale selon les régions dans le monde: elle est de +4% aux Etats-Unis alors qu’elle a bondi de +16% sur l’EMEA (Europe, Proche-Orient et Afrique) et de +14% en Asie. Les plus fortes hausses proviennent du Brésil, de Russie, d’Inde et de Chine -atteignant une hausse moyenne record de +24%.

Compte tenu des effets de change monétaire, l’augmentation des ventes se chiffre en réalité à +5% – ce qui reste très encourageant dans un contexte économique morose voire en récession.

Les gains les plus élevés proviennent de l’activité ‘PC’ (personal computer), à +13%, alors que les ventes en unités ont globalement augmenté de +20%. Même le secteur des imprimantes gagne +2% grâce aux fournitures, alors que les ventes en unités ont reculé de 2%.

Les perspectives pour le 4è trimestre s’annoncent bonnes, constate le Wall Street Journal, avec un chiffre d’affaires qui pourrait se situer entre 30,2 et 30,3 milliards.

Il reste à estimer le coût d’acquisition d’EDS, négocié à 14 milliards de dollars. Rappelons que ce rachat stratégique pour HP dans les services, signé en mai dernier, ne devrait être finalisé avant la fin 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur