3G: 50.000 abonnés pour Orange

Régulations

La sauce semble prendre, la téléphonie mobile de 3e génération de l’opérateur vise 500.000 abonnés fin 2005

Orange est satisfait. Le lancement de ses offres 3G (UMTS) en France en décembre dernier séduit de plus en plus de personnes et le rythme de croissance semble s’accélérer après un départ un peu poussif. La 3G mobile permet à partir d’un combiné dédié d’accéder à des services comme la visiophonie et l’Internet à haut débit sans fil.

Près d’un trimestre après son lancement, Orange revendique 50.000 abonnés 3G. Fin janvier, Orange revendiquait 35.000 clients 3G et avait annoncé à Reuters un objectif de plus de 500.000 clients haut débit en 2005. Mais il faudra encore accélérer le rythme pour atteindre cet objectif! Il faut également préciser ces chiffres. Sur les 35.000 clients à fin janvier, seuls 25.000 s’étaient abonnés à une offre grand public, le reste étant constitué d’abonnés entreprise. Concernant les chiffres communiqués aujourd’hui, on ne connaît pas la ventilation des abonnés. Pour accélérer le mouvement, Orange a décidé d’adopter en complément de l’UMTS, la technologie intermédiaire Edge. Car il faut savoir que l’UMTS ne couvre encore que moins de 40% de la population française. Grâce à Edge et à la multiplication des lieux où Orange propose du Wi-fi (7.000 dans 600 villes), Didier Quillot, pd-g d’Orange, a estimé que plus de 80% de la population pourrait être couverte en haut débit mobile d’ici fin 2005. De son côté, SFR, qui ne communique pas ses chiffres d’abonnés 3G, a déclaré en novembre attendre “autour de 500.000 clients” fin 2005. Mais pour SFR et Orange, le succès de la 3G dépendra d’abord de plusieurs conditions: le prix des combinés et surtout l’existence de services véritablement pertinents comme la TV sur mobile, la vidéo à la demande, le téléchargement de musique…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur