3G : Nokia confie 200 salariés et ses ‘chipsets’ à STMicroelectronics

Régulations

Le finlandais confie, avec 200 de ses salariés, le développement de circuits
intégrés pour ses terminaux mobiles 3G au géant franco-italien
STMicroelectronics…

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans un communiqué, Nokia explique qu’il arrête le développement en interne de ses chipsets, exception faite de la technologie des modems, pour en confier la fabrication à STMicroelectronics.

Cet accord va permettre à ce dernier de concurrencer Texas Instruments, Broadcom et Infineon.

« ST Micro n’avait pas de technologie 3G. Il récupère la technologie 3G de Nokia qu’il pourra vendre non seulement à Nokia, mais également à d’autres« , a souligné Sandeep S. Dehspande, analyste chez JP Morgan.

L’action ST Micro a gagné 4,80% à 12,88 euros vers 10h15, ce 9 août ramenant à moins de 8% sa baisse depuis le début de l’année, tandis que Nokia prend 1,48% à 21,97 euros.

François Gobron, analyste chez CM-CIC, explique cette hausse par le soulagement d’un marché redoutant la perte pure et simple du contrat avec Nokia, qui a assuré 20% du chiffre d’affaires du « fondeur » européen au premier semestre.

Nokia a précisé qu’environ 200 de ses salariés en Finlande et en Grande-Bretagne seraient transférés chez STMicro au quatrième trimestre.

Le leader mondial de la téléphonie, a expliqué : « Cet accord va permettre de libérer des ressources de recherche et développement pour d’autres domaines d’activité »

Interrogé par Reuters, Niklas Savander, responsable des plates-formes technologiques chez Nokia explique : « C’est une décision pragmatique dans un environnement technologique de plus en plus complexe.« 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.