3G: Sagem se lance dans la course

Régulations

Le français se lance un peu tard mais estime qu’il profitera du décollage de la 3G en France

Mieux vaut tard que jamais! Sagem a profité du salon 3GSM de Barcelone pour dévoiler ses premiers combinés 3G. La filiale du français Safran commercialisera donc un premier mobile, le My W-7 et lancera un second combiné UMTS/Edge au second semestre.

“Ce nouveau produit multimédia fournit une solution intégrée permettant d’accéder à l’ensemble des services prometteurs de l’UMTS. De la vidéotéléphonie à la prise de photos, il offre au consommateur de multiples moyens de communiquer plus et mieux”, a déclaré Thierry Buffenoir, directeur général délégué de Sagem Communication. Sagem pense que le retard accumulé sur le terrain de la 3G n’est pas critique. Pourtant, ce retard lui a fait perdre la première place du marché français. “Il n’y a pas de raison que nous ne retrouvions pas notre première place. Nous allons profiter cette année du décollage de la 3G auprès du grand public”, souligne Grégoire Olivier, p-dg de Sagem Communications, cité par les Echos. L’objectif est ambitieux: vendre 20 millions de combinés contre 17,5 en 2005 et 14,9 millions en 2004. Il s’agit également d’augmenter les marges grâce à des mobiles plus haut de gamme. Car jusqu’à aujourd’hui, Sagem réalisait le plus gros de ses ventes dans l’entrée de gamme. Dans le même temps, Sagem a une nouvelle fois réaffirmé son intention de renforcer son partenariat avec le groupe chinois de télécommunications Bird, qui devrait permettre à l’activité mobile d’être profitable en 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur