3G: SFR fait mieux qu’Orange

Régulations

L’opérateur revendique à fin décembre plus d’un million d’abonnés exclusivement pour sa téléphonie de troisième génération

La 3G semble véritablement séduire les consommateurs français. Cette technologie qui permet d’accéder à l’Internet mobile à haut débit (384 kb/s théoriques) est notamment plébiscitée grâce à des services à forte valeur ajoutée comme le téléchargement de musique, les jeux ou encore la télévision en streaming.

Les chiffres des opérateurs s’emballent. Ainsi, SFR annonce avoir passé le cap du million d’abonnés (1,060 million) dès le mois de janvier alors qu’il tablait sur 500.000 clients à fin 2005. Toutes les espérances ont ainsi été dépassées. Les abonnements ont explosé lors des fêtes, puisque à fin octobre SFR revendiquait 515.000 clients… 485.000 abonnés auraient donc été recrutés en un peu plus de deux mois ! La filiale de Vivendi et de Vodafone peut aussi se targuer d’enfoncer son grand concurrent Orange, qui a annoncé récemment un million d’abonnes pour son ‘haut débit mobile’, englobant sa 3G mais aussi Edge, norme intermédiaire entre la 2G et la 3G, bien moins rapide que la 3G mais permettant une couverture plus importante pour le moment. Avec la seule 3G, SFR se positionne ainsi devant Orange dont on ne connaît pas le nombre d’abonnés exclusivement 3G à fin décembre. Dans un communiqué, le deuxième opérateur français dit désormais tabler sur un total de 2,5 millions de clients 3G à la fin de l’année 2006. En novembre dernier, SFR expliquiat que le nombre de sessions mensuelles sur le portail Vodafone live! d’un client 3G est 3 fois plus élevé qu’un client 2G. En décembre, 340.000 titres musicaux ont été téléchargés, soit plus de 11.000 titres par jour et 1,2 million de sessions TV-Vidéo ont été effectuées. Depuis l’étendue, en juin, du service de téléchargement à l’ensemble de la gamme de mobiles 3G, le nombre de téléchargements a été multiplié par 5. 20.000 clients sont abonnés à la sélection des 20 chaînes de TV payantes Canal Sat en décembre. La filiale de Vivendi a donc bien créé un nouveau levier de croissance dans un marché de la téléphonie mobile qui commence pourtant à saturer (taux de pénétration supérieur à 75 %). Par ailleurs, l’opérateur compte bien amplifier le phénomène en proposant lui aussi la technologie Edge. Cette dernière est exclusivement utilisée par Bouygues Telecom et en complément de la 3G par Orange. Enfin, et c’est un atout énorme, l’opérateur a décroché l’exclusivité pour ses mobiles 3G de la diffusion d’images de la prochaine Coupe de monde de football (voir notre article). Car le groupe compte bien amortir ses colossaux investissements sur la 3G: 619 millions d’euros pour la licence et 600 millions dans le réseau. Mais SFR refuse pour le moment de divulguer le revenu moyen par abonné. “Il est encore trop tôt pour le dire car les premiers clients ne sont pas représentatifs de l’ensemble”, explique Franck Esser, le président de SFR dans un entretien au Figaro.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur