3G: SFR passe le cap des 2 millions d’abonnés

Cloud

L’opérateur revendique la première place et vise 2,5 millions d’abonnés avant
fin 2006

Les opérateurs aiment se tirer la bourre. En ce moment, la guerre fait rage entre les FAI ADSL pour savoir qui sera le deuxième du marché. Les opérateurs mobiles ne sont pas en reste.

Ce vendredi, SFR annonce triomphalement avoir dépassé le cap des 2 millions d’abonnés 3G. Rappelons que la filiale de Vivendi avait été la première à lancer le haut débit mobile en France.

SFR confirme par ailleurs son objectif d’atteindre en fin d’année 2006 un total de 2,5 millions de clients 3G. L’opérateur mise par ailleurs sur le HSDPA, évolution de la 3G permettant plus de débit, pour atteindre cet objectif. SFR promet 65% de couverture avant la fin de l’année.

Le groupe revendique donc la première place de ce marché en France. En effet, si Orange possède environ le même nombre d’abonnés, ces derniers sont des clients Edge et 3G. SFR ne compte que ses clients UMTS, Orange parle lui de haut débit mobile en cumulant les deux technologies.

Les abonnés c’est bien. Encore faut-il que les usages suivent. Les services tels que la vidéo, la TV et la musique sont censés doper le revenu moyen par abonné et ainsi compenser les dizaines de millions d’euros d’investissement.

Si les analystes évoquent une consommation modérée (donc insuffisante) de ces services, SFR souligne sa croissance.

Près de 6 millions d’appels Visio ont été réalisés sur le réseau 3G de SFR depuis janvier 2006, soit 3 fois plus d’appels Visio que sur l’ensemble de l’année 2005. Un triplement du nombre de sessions TV -Vidéo a été enregistré par rapport à 2005. 300.000 titres musicaux sont téléchargés en moyenne par mois, avec un total de 2 millions de titres depuis début 2006, et un objectif d’un million de titres téléchargés par mois en 2007.

Enfin, 1,5 million de jeux ont été téléchargés depuis le début de l’année sur les mobiles 3G, et plus de 2 clients sur 3 équipés de mobiles 3G utilisent le portail Vodafone live!

Des chiffres encourageants mais encore éloignés des premiers objectifs de l’opérateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur