3GSM: la TV mobile agite tout le secteur

Régulations

Microsoft, Alcatel, Philips, DiBcom, BT, Virgin… multiplient les annonces autour de ce service au potentiel très juteux

Barcelone – Dans les travées du colossal salon 3GSM, trois thèmes sont à la mode: la convergence des services et des réseaux, le HSDPA et la TV sur mobile. Succès de la 3G, la télévision mobile n’en est qu’à ses débuts. Pour le moment diffusée en streaming (flux constant) sur les réseaux UMTS des opérateurs, la TV mobile téléphonée va très vite se heurter à un mur. En effet, le flux de télévision utilise les réseaux des opérateurs, des réseaux qui risquent de saturer lorsque des millions d’utilisateurs regarderont ces programmes simultanément. D’où l’intérêt de la télévision mobile diffusée qui utilise les ondes hertziennes. Il s’agira en fait de proposer une sorte de TNT mobile. Les industriels testent depuis de longs mois des technologies hertziennes de diffusion. Car l’attente est bien là: selon plusieurs études, les européens sont prêts à débourser jusqu’à 8 euros par mois pour ce service. Selon Strategy Analytics, le marché devrait compter 50 millions d’utilisateurs à l’horizon 2009, pour un chiffre d’affaires estimé à 6,1 milliards de dollars. A Barcelone, les annonces autour de ce thème se sont multipliées. Virgin Mobile a ainsi officialisé une offre de TV mobile diffusée disponible dès cette année, en partenariat avec Microsoft et BT. Des stations de radio seront également disponibles. Il s’agira de la première offre de ce type en Europe. Les programmes seront accessibles via Windows Media Player de Microsoft et utiliseront la norme DAB. Alcatel de son côté a profité du salon pour présenter à nouveau sa plate-forme de TV mobile articulée autour du DVB-H et du satellite. “Nous nous orientons clairement vers une proposition mixte, satellite/terrestre qui permet une couverture globale et un nombre plus important de chaînes”, explique Olivier Coste, directeur de la stratégie et du développement pour Alcatel Space. “Le positionnement unique d’Alcatel à la fois dans les activités mobiles et satellites au niveau mondial lui permettra d’offrir à ses clients une solution de TV mobile complète et efficace basée sur une architecture hybride combinant la couverture terrestre et satellite”, a déclaré Etienne Fouques, Président des activités mobiles d’Alcatel. Le DVB-H (Digital Video Broadcast Handheld) semble tenir la corde pour s’imposer en tant que standard. DiBcom, spécialiste français des composants DVB-H a dévoilé un nouveau composant plus petit et moins coûteux. La nouvelle puce de réception ne mesure pas plus d’un centimètre carré contre 3 pour le précédent modèle. Elle pourra donc s’intégrer beaucoup plus facilement dans les terminaux mobiles, qu’il s’agisse de téléphones ou de baladeurs vidéo. Le coût unitaire a été revu à la baisse. “Nous nous engageons à le vendre moins de 10 dollars l’unité (pour une commande de 100.000 unités)”, nous explique Yannick Lévy, p-dg de DiBcom. Le facteur prix est en effet très important pour convaincre opérateurs et fabricants de terminaux. “Maintenant, ils savent que l’intégration de la fonction TV peut se faire de manière peu onéreuse. Rappelez-vous que les premiers composants caméra dans les photo-phone généraient un surcoût de 70 dollars par téléphone!”, ajoute-t-il. Philips lui a emboîté le pas en présentant une solution de télévision mobile nouvelle génération. La nouvelle solution « front-end » DVB-H, baptisée BGT215, mesure 7 x 7 mm, soit une réduction significative comparée à la version antérieure, qui mesurait 15 x 26 mm. La solution sera diffusée en modèles de démonstration auprès des principaux fabricants mondiaux d’appareils de téléphonie mobile et de mini-téléviseurs portables à compter de mars 2006. Toutes les infos sur le 3GSM: lisez notre dossier


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur