3GSM: l’UMTS sur le départ

Régulations

Equipementiers et opérateurs profitent du congrès mondial du mobile à Cannes pour confirmer le lancement de la 3G cette année.

L’heure est à l’optimisme. Même si la téléphonie mobile de troisième génération a du mal à trouver son modèle économique et même si les acteurs du secteur sont quasiment tous en grande difficultés, l’UMTS européen devrait concrètement voir entre 2003 et 2004. C’est en tout cas le discours des opérateurs et des équipementiers réunis actuellement en congrès mondial à Cannes.

L’opérateur français SFR (Vivendi) annonce ainsi un lancement commercial à la mi-2004 de son réseau de téléphonie 3G pour le grand public. SFR compte déployer 2.000 sites d’ici à la fin de l’année et effectuer de premiers tests commerciaux dans 5 grandes villes: Paris, Lille, Lyon, Marseille et Nice. Près de 2.500 sites devraient être opérationnels lors du lancement commercial, ce qui représente un taux de couverture d’environ 25% de la population française. Côté tests des terminaux, “il reste encore une marche à franchir”, a reconnu Pierre Corbel, directeur du réseau, indiquant que les réseaux pilotes connaissaient des pannes. SFR n’a pas chiffré le montant des investissements UMTS. “La 2G nous a coûté 5 milliards d’euros en réseau (depuis 1999, NDLR), et un montant à peu près équivalent pour le volet commercial. Pour l’UMTS, nous aurons un investissement un peu inférieur à 5 mds pour le réseau, et très largement inférieur au niveau commercial”, a indiqué Pierre Bardon, directeur général de l’opérateur. Du côté d’Orange, on affirme que les premiers test commerciaux allaient débuter sur son réseau de téléphonie mobile de troisième génération UMTS avant l’été à Lille, Toulouse et Londres. Les équipementiers sur la ligne de départ Pour utiliser l’UMTS, encore faut-il des combinés adéquats. Après moult difficultés techniques, les constructeurs se disent aujourd’hui prêts. Nokia a annoncé être dans les temps pour livrer ses premiers téléphones mobiles de troisième génération au premier semestre 2003. Le premier fabricant mondial de téléphones portables affirme avoir déjà livré environ 10.000 combinés 3G aux opérateurs dans le monde. Du côté de Sony Ericsson, on annonce le lancement du premier combiné UMTS de la marque. Le Z1010, est notamment doté de deux écrans et de deux caméras. Il sera commercialisé au deuxième semestre, lorsque les premiers réseaux UMTS seront lancés, a précisé le groupe suédois. Le nouveau portable sera bimode, permettant de l’utiliser aussi bien sur les futurs réseaux UMTS que sur les réseaux de 2ème génération actuels (GSM) et de génération 2,5 (GPRS). Reste toujours à savoir si les consommateurs vont adopter la 3G. En France, le lancement tardif de la 2,5G (GPRS) ne risque-t-il pas de cannibaliser l’UMTS ? Quant au wi-fi, cette technologie qui permet d’accéder à l’Internet sans fil, il risque bien de jouer les trouble-fêtes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur