3PAR: HP surenchérit encore à 30$, soit 2 milliards

Réseaux

Durant le week-end, Dell et HP ont encore fait monter les enchères pour acquérir 3PAR. A 30$ l’action, on approche les 2 milliards ‘cash’

Le feuilleton continue. Cette fin du mois d’août aura été marquée par une compétition sans précédent entre Dell et HP. Les clauses de dédommagement avancées par Dell et les déclarations du ‘board’ de 3PAR en sa faveur, n’auront pas empêché Hewlett-Packard de monter au créneau et de parvenir au triplement du prix de l’action de la ‘start-up’ décidément très courtisée.

HP, pour la 3è fois, a surenchéri sur une mise à niveau de Dell. Le seuil des 30 dollars l’action a été franchi ce week-end en faveur de 3PAR, alors que le cours de l’action se situait entre 9 et 10 dollars, il y a 15 jours.

Les observateurs ne s’expliquent pas encore très clairement ce qui poussent les deux géants de l’informatique à surenchérir ainsi à des niveaux de moins en moins raisonnables.

Pour rappel, 3PAR est une relativement petite société californienne, spécialiste du stockage en milieu et haut de gamme, dont le chiffre d’affaires est de l’ordre de 190 millions de dollars et la croissance annuelle a été de +5% – comme l’observe ‘StorageNewsletter”

Ce vendredi 27 août, Dell a attendu quelques heures à peine pour venir se placer à 27 dollars, à hauteur de la nouvelle offre faite par HP à ce même prix [cf. notre article:’ Dell surenchérit à la surenchère de HP’ ]. Un peu plus tard, durant le week-end, HP a envoyé un nouveau communiqué proposant officiellement 30 dollars par action, soit une valorisation “cash” avoisinant les 2 milliards de dollars!

Cette compétition entre Dell et HP n’est pas sans rappeler la récente bataille, que se livrèrent, en 2009, deux autres géants EMC et NetApp pour acquérir un autre spécialiste dans le stockage de données, Data Domain, expert en déduplication. NetApp avait publié des communiqués de presse faisant état d’un accord avec les dirigeants de cette société, mais c’était sans compter avec l’étonnante détermination qu’avait montrée EMC qui finit par emporter le morceau, en atteignant des sommets, en pleine crise économique.

Donc, entre Dell et HP, rien ne dit que cela s’arrêtera là. Les deux titans de l’informatique disposent chacun d’un trésor de guerre proche de 15 milliards. Ni l’un ni l’autre ne semble vouloir céder.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur