Les 40 ans d’Ethernet

Cloud

Le 22 mai 1973, deux chercheurs du Xerox SPARC mettait au point un nouveaux protocole de connexion réseau LAN. 40 ans plus tard, Ethernet assure la connexion de 90% des appareils connectés dans le monde.

La célébration des 40 d’Ethernet s’est déroulée au cours de l’Ethernet Innovation Summit, qui s’est déroulé les 22 et 23 mai au Computer History Museum de Mountain View, sur la Silicon Valley (Californie).

Le dieu du ciel qui brille !

A l’origine de la création d’Ethernet était une problématique simple : comment connecter un ordinateur à une imprimante ? Le besoin à l’époque était donc de permettre à deux appareils de communiquer avec un protocole (langage) commun, afin d’imprimer un document !

Ethernet titre son nom de l’éther. Dans l’antiquité et la mythologie grecque, Éther est le dieu primordial des parties supérieures du ciel et de sa brillance. En physique, l’éther est un système radio, captif à l’intérieur d’un fil ou d’un canal, dont chaque pair est identifié par une clé unique appelée adresse MAC.

Bob Metcalf et David Boggs

Bob Metcalf et David Boggs
Bob Metcalf et David Boggs co-développeurs du protocole Ethernet.

Le 22 mai 1973, Bob Metcalf et son assistant David Boggs, tout deux chercheurs au Xerox SPARC (Palo Alto Research Center), rédigent un mémo sur un nouveau protocole de connexion réseau LAN (Local Area Network), Ethernet, dont la performance dans la commutation de paquets est de 2,94 Mbit/s.

Ethernet a été créé par ces deux pionniers des réseaux. L’histoire retiendra le nom de Bob Metcalf. Celui-ci, lorsqu’il était un étudiant de 20 ans, s’était fait remarquer en assurant la connexion des ordinateurs du MIT (Massachusetts Institute of Technoloy), à Boston, au réseau gouvernemental et militaire Arpanet. Ce dernier servira plus tard, lorsqu’il sera abandonné, de première ossature à ce qui s’appellera bientôt Internet. Bob Metcalf fondera 3Com en 1979.

Le protocole Ethernet

Une dizaine d’années plus tard (1983), le protocole Ethernet, déjà largement utilisé, devient standard via la norme 802.3 de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers). Cette norme regroupe les spécifications pour l’implémentation de réseaux numériques locaux à liaison filaire.

Schéma du protocole 802.3 - Source Wikimedia Commons
Schéma du protocole 802.3 – Source Wikimedia Commons

Encore 15 années (1999), et une nouvelle norme, basée sur le protocole Ethernet 802.3, fait son apparition : 802.11a. Ce protocole est destiné à l’implémentation de réseaux numériques locaux à liaison sans fil. Un type de réseau qui prend très vite le nom de WiFi.

Souvenirs

132563Ethernet a du affronter à son origine deux principaux concurrents : AppleTalk et Token Ring d’IBM.

Les premiers câbles Ethernet, durant les années 80, étaient tous de couleur jaune. Une pratique qui a disparue depuis, ces câbles sont aujourd’hui bleu, rouge ou noir. Le protocole s’exécutait sur des paires torsadées. Une version fibre optique a également été créée afin d’équiper le cœur du réseau.

En 1975, vingt ans avant l’émergence d’Internet, un ordinateur Alto conçu par le Xerox PARC est le premier à intégrer dans ses circuits les composants d’une connexion qui répond au protocole Ethernet. Deux ans plus tard, le connecteur qui supporte le réseau devient standard sur les ordinateurs qui seront bientôt appelés PC.

En 1986, Ethernet est retenu comme connecteur de base du premier routeur réseau capable de faire communiquer deux protocoles réseaux différents.

A la fin du siècle dernier, Ethernet évolue avec l’adaptation de la technologie aux réseaux WAN (Wide Area Network) et la création du Metro Ethernet Forum.

Ethernet 10 Mbit/s – 10BASE-T

Dans l’histoire d’Ethernet, le 10 Mbit/s aura été le standard réseau dominant durant de nombreuses années. Il est plus connu sous son implémentation 10BASE-T. C’est un réseau en topologie ‘bus’ (les appareils sont connectés en série). Chaque machine sur le réseau dispose d’une carte qui est connectée à un câble coaxial de 50 Ohms et a minima 4 fils (2 paires torsadées) via un adaptateur en T. De part et d’autre de la chaine (à chaque bout), un bouchon vient assurer la terminaison du réseau. Pour donner l’illusion d’une topologie en étoile, un câble est tiré du device vers un nœud central (hub). En réalité les ‘T’ sont dans ce hub. Aujourd’hui un hub est en fait un commutateur, ou switch.

10base-T

Depuis les variétés d’Ethernet se suivent et se côtoient : Fast Ethernet (100 Mbit/s), Gigabit Ethernet (1 000 Mbit/s), Ethernet 400 Mbit/s (en discussion au comité de standardisation), Ethernet 10 Gbit/s. Cette dernière génération équipe les réseaux locaux, réseaux métropolitains et réseaux étendus, sous le standard IEEE 802.3ae.

Et selon Bob Metcalf le Terabit Eternet devrait pointer le bout de son nez avant une dizaine d’années…

cloudethernet-logoCloudEthernet Forum

L’Ethernet Innovation Summit a été également l’occasion pour Alcatel Lucent, Juniper Networks, Tata Communications et Citrix, d’annoncer la création du CloudEthernet Forum. Une organisation destinée améliorer les usages de l’Ethernet au profit des services cloud opérés au travers de datacenters.

Son objectif est de faire face à la multiplication des données qui transitent sur les réseaux, qui génère du trafic d’administration de ces réseaux, et donc de réduire ce dernier qui de plus ne crée pas de revenus. L’objectif est également de dépasser la limitation à 4000 VLAN du nombre de LAN virtuels qui peuvent être supportées sur un réseau.

Le rôle du Forum est de pointer les difficultés et éventuellement d’orienter les développements, mais laisse aux organisations de type IEEE ou MEF la mission de faire évoluer les standards.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur