46 pirates interpellés en France

Sécurité

Ces petits malins, la plupart mineurs, squataient les serveurs d’entreprises et d’universités afin de stocker des logiciels piratés

Nouvelle opération coup de poing de la gendarmerie contre les pirates informatiques. Et le coup de filet est d’envergure puisque quarante-six personnes ont été interpellées mardi matin en France dont dix-huit en Ile-de-France. La plupart sont des mineurs.

Une centaine de gendarmes ont participé aux interpellations dans le cadre d’une enquête menée par le groupement de gendarmerie des Hauts-de-Seine agissant sur commission rogatoire. Les personnes arrêtées sont soupçonnées d’être membre d’un forum de pirates qui s’échangeait des trucs et astuces de ‘hacking’. Ils avaient également pour habitude de squatter les serveurs de grandes entreprises et d’université (en cassant les procédures de protection) afin d’y stocker des logiciels pirates. Une méthode de plus en plus utilisées par les pirates pour héberger des programmes illicites en toute discrétion. C’est d’ailleurs parce qu’une entreprise bretonne s’est aperçue que ses serveurs étaient piratés, qu’une enquête a pu démarrer Ces espaces de stockage clandestins, plus difficiles à localiser, sont ensuite verrouillés par des codes d’accès et mis à la disposition d’internautes qui paient pour pouvoir disposer de ces codes et accéder à ces contrefaçons informatiques. Cette opération a été menée conjointement avec une unité belge spécialisée dans la lutte contre le piratage informatique qui doit interpeller une dizaine de personnes en Belgique. Il s’agit donc d’une belle victoire pour la gendarmerie qui a vu ses moyens de lutte contre le piratage revus à la hausse (lire notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur