4G : Familles Rurales intente une action de groupe contre SFR

4GMobilitéOperateursRéseaux

L’association Familles Rurales a lancé une action de groupe contre SFR. L’opérateur est accusé d’avoir vendu des abonnements 4G en sachant que certains territoires n’étaient pas couverts.

Familles Rurales a décidé de cibler sa première action de groupe (class-action) dans le secteur des télécoms. Et l’heureux élu est SFR, aujourd’hui propriété de Numericable, qui se voit accuser d’information trompeuse sur la 4G.

Petit retour en arrière, il y a environ 2 ans, les opérateurs se jetaient dans une course effrénée à la communication autour de la 4G. Orange, SFR et Bouygues Telecom paradaient à qui aurait le plus d’antennes LTE et surtout le meilleur taux de couverture. Des bisbilles qui ont agacé au plus haut niveau, au point d’obliger la ministre de tutelle de l’époque, Fleur Pellerin, à intervenir.

On pensait que le calme était revenu sur cette question de couverture, mais au mois de juillet dernier, l’ARCEP a tapé du poing sur la table concernant les cartes proposées par Free et SFR en juillet 2014. Pour le gendarme des télécoms, il y avait un écart important entre les informations affichées par SFR sur son site et les estimations de terrain. Un écart susceptible de tromper les clients. Même son de cloche pour l’UFC-Que Choisir qui, en octobre 2014, regrettait une 4G à deux vitesses et pointait les faiblesses du réseau 4G de SFR.

Un remboursement sur les forfaits et les terminaux

Pour Familles Rurales, l’ensemble de ces éléments montre que le consommateur n’a pas bénéficié d’une information fiable. En conséquence, des personnes ont souscrit des abonnements 4G alors « que SFR savait cette technologie non disponible sur leur territoire ». Dans son action, l’association entend demander le remboursement à la fois de la différence entre un forfait 3G et 4G, mais également du terminal 4G nécessaire pour bénéficier de cette technologie souvent les plus chers du marché.

La balle est maintenant dans le camps de la justice pour savoir si cette action de groupe est valable ou pas. Interrogé sur cette plainte, les dirigeants de Numericable-SFR ont indiqué avoir été informés par la presse sans donner de commentaires supplémentaires. Au mois de décembre 2014, la France comptait 10 millions d’abonnés en 4G. Orange en cumule 3,3 millions, suivi de SFR, 3 millions, et Bouygues Telecom, 2,5 millions, plus Free.

A lire aussi :

Plus de 20 000 antennes 4G en service au 1er mai
Facebook simule les réseaux mobiles de la 2G à la 4G pour tester les apps

crédit photo © Nata-Lia – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur