4G+ : Numericable-SFR couvre Montpellier, mais ne comble pas encore son retard

4GFibreMobilitéOperateursRéseaux

Avec Montpellier, 5e ville couverte en LTE-A, Numericable-SFR montre son intention de rattraper son retard sur la 4G+.

Après un passage à vide dû à la période de flottement due au rachat par Numericable il y a bientôt un an, SFR semble vouloir aujourd’hui rattraper son retard sur… la 4G+. Numericable-SFR vient d’annoncer avoir déployé un réseau LTE-Advanced (LTE-A) à Montpellier. Celui-ci profitera automatiquement et sans surcoûts aux clients équipés d’un terminal compatible qui pourront alors surfer jusqu’à 187,5 Mbit/s théoriques. La couverture en très haut débit mobile avancé de la huitième ville la plus peuplée de France succède à celles de Marseille la semaine dernière et de Lyon en début de mois. Avec Toulouse et Toulon couverts en 2014, le réseau 4G+ de SFR compte aujourd’hui cinq grandes villes. C’est peu comparé à Bouygues Telecom et Orange qui revendiquent respectivement 19 et 17 cités couvertes. Un retard paradoxal pour le premier opérateur à avoir expérimenté le LTE-A en France.

Numericable-SFR n’est pas seulement en retard sur la 4G+. Il l’est aussi sur la 4G tout court. Alors que Bouygues Telecom et Orange se targuent de couvrir plus de 70% de la population, et même 74% pour ce dernier, Numericable-SFR déclare, sans tonitruance, délivrer le très haut débit mobile à 50% des habitants. L’opérateur a néanmoins l’intention d’accélérer les déploiements de sites pour atteindre les 70% avant la fin de l’année. Il restera à voir si cette ambition est compatible avec les relations commerciales houleuses que le groupe, sous l’égide d’Altice, entretient avec ses fournisseurs. Face à l’absence de paiement ou des demandes de remises commerciales inhabituellement élevées, certains d’entre eux auraient arrêté de livrer les commandes. Ce qui pourrait mettre SFR-Numericable en porte-à-faux vis-à-vis de ses obligations de moyens sur la maintenance et l’évolution de son réseau.

Appuyer la 4G sur la fibre de Numericable

Sous l’angle de l’infrastructure, Numericable-SFR a pourtant les moyens d’accélérer ses déploiements 4G. L’opérateur mobile compte désormais interconnecter son infrastructure nationale (WAN) aux réseaux des villes (MAN) de Numericable/Completel pour optimiser les liaisons des sites 4G (et se désengager au passage des interconnexions louées à Orange pour les accès ADSL). Une stratégie de convergence qui bénéficie dès aujourd’hui aux foyers et entreprises. A Montpellier, ils sont 93 000 à pouvoir profiter du très haut débit fixe du câblo-opérateur qui compte près de 9 millions de logements et locaux professionnels raccordés à son infrastructure optique en France. Un réseau en or que Numericable-SFR n’a visiblement pas envie de partager.


Lire également
4G+ : 100 millions d’abonnés fin 2014, 1 milliard en 2018
Bouygues Telecom rajoute un plus à la 4G+
Monaco déploie la 4G+

Crédit photo © Gordon Bell / Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur