56 journalistes tués en 2004

Régulations

A la libération de nos deux confrères Christian Chesnot et Georges Malbrunot nous avons applaudi. Mais avec un bémol: car le bilan de l’année 2004 pour la profession de journalistes est tragique

Selon le rapport annuel du Comité de protection des journalistes(CPJ), 56 journalistes ont trouvé la mort dans l’exercice de leur métier en 2004, dont près de la moitié (23) sur le sol irakien. Sur ces 56, 9 ont été assassinés. Il faut remonter à 1994 pour trouver un nombre aussi élevé de journalistes tués, cette année là, 66 journalistes avaient été tués. Le 16 avril 2004, Guy-André Kieffer, journaliste free-lance en Côte d’Ivoire, qui travaillait depuis 18 ans pour

La Tribune, était enlevé sur le parking d’un supermarché d’Abidjan. Depuis ce jour aucune information sur les circonstances de sa disparition n’a pu être délivrée? L’enquête piétine et c’est le silence. De même pour Fred Nérac, caméraman indépendant disparu en Irak et dont on n’est sans nouvelles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur