Pour gérer vos consentements :

5G : des royalties de 21 dollars par smartphone

La norme 5G a été finalisée en juin dernier. Elle découle avant tout des développements en matière d’ingénierie et de test de sociétés Qualcomm, Huawei, Ericsson, Samsung et Nokia.

Sur le principe du FRAND

C’est la raison pour laquelle chacune d’entre elles bénéficie du droit de concéder de licences sur ses contributions aux fabricants de smartphones.

On parle de licences FRAND (pour «équitables, raisonnables et non discriminatoires») afin de permettre au plus grand nombre de sociétés d’y accéder.

Nokia peu gourmand

Nokia a dévoilé ses propres frais concernant ses brevets essentiels au standard 3G. Il est question de 3 euros par appareil. Un tarif très inférieur aux prix pratiqués par les autres contributeurs.

Ericsson propose une échelle de tarifications allant de 2,50 à 5 dollars par appareil, en fonction du prix du smartphone. Qualcomm, quant à lui, prévoit d’autoriser ses brevets 5G à 2,275 % du prix de gros d’un appareil monomode 5G, soit 3,25 % du prix d’un appareil multimode 5G. Qualcomm a toutefois diminué le tarif sur lequel ce pourcentage de 500 à 400 dollars.

Les frais cumulés de Nokia, Ericsson et Qualcomm s’élèvent donc à plus de 21 dollars par appareil. Apple devra donc s’acquitter de telles royalties pour son premier iPhone 5G.

Le tarif devrait toutefois être revu à la hausse puisque certaines sociétés n’ont pas encore communiqué sur leur frais de licences. C’est notamment le cas de Huawei. Toutefois, en juin dernier, son président, Eric Xu, a déclaré que l’entreprise respecterait le principe FRAND et réduirait les droits de licence autant que possible.

Recent Posts

5 chiffres du marché de l’emploi cadre dans l’informatique

Métiers, secteurs, volumes d'offres... Le point, à partir des données de l'Apec, sur quelques indicateurs…

1 jour ago

Serverless : comment Airbus a développé son app de tracking W@y Oversize

Airbus a mis en place Squid, une équipe spécialisée qui a créé un pipeline de…

1 jour ago

Open Web Search : vers un Google européen ?

En gestation depuis 2019, le projet Open Web Search se lance officiellement, à l'appui d'un…

1 jour ago

Adrien Vandeweeghe prend la direction de Trellix en France

Le nouveau directeur de Trellix a pour mission de développer commercialement la filiale française, dont…

1 jour ago

Mainframe : une initiative de modernisation à la Fondation Linux

L'Open Mainframe Project dédie un groupe de travail à la question de la modernisation. La…

1 jour ago

5 licornes et scale-up françaises à suivre

Back Market, Contentsquare et Alan font partie des entreprises du numérique "Made in France" à…

2 jours ago