5G : HPE, Intel et la Fondation Linux lancent l’initiative ODIM

5GLogicielsOpen Source

L’initiative ODIM de HPE et ses partenaires vise à simplifier la gestion et à réduire le coût des déploiements d’infrastructures 5G d’opérateurs télécoms.

Avec le soutien d’Intel et de la Linux Foundation, Hewlett Packard Enterprise (HPE) prépare le lancement de l’initiative Open Distributed Infrastructure Management (ODIM).

Cette initiative open source vise à simplifier la gestion et à réduire le coût des déploiements d’infrastructures réseaux 5G d’opérateurs télécoms dans le monde.

Red Hat (IBM), Apstra, Tech Mahindra, AMI et World Wide Technology font également partie des partenaires de l’initiative dévoilée le 31 mars par HPE. La disponibilité du programme sur le site de la Fondation Linux est prévue au cours du second trimestre 2020.

HPE et ses partenaires ambitionnent ainsi d’obtenir un large soutien de l’industrie à l’égard d’un projet visant à réduire « jusqu’à 40% » le coût des déploiements de la 5G pour les opérateurs télécoms, grâce à des logiciels open source, a relevé CRN.

Il s’agit plus largement, selon HPE, d’aider les opérateurs à atténuer la complexité « des déploiements de réseaux 5G sur des milliers de sites équipés d’une infrastructure informatique de plusieurs fournisseurs et de technologies de différentes générations. »

« Infrastructure as code »

Parallèlement à l’initiative ODIM, HPE prévoit de commercialiser l’outil Open Distributed Infrastructure Management Resource Aggregator. Proposé avec un support de classe entreprise, cette offre de gestion d’infrastructure exploitera les spécifications définies par l’industrie, dont les interfaces DMTF Redfish.

La disponibilité de la solution est également prévue d’ici le début de l’été 2020.

« Les initiatives 5G et de Edge Computing de l’industrie nécessiteront des déploiements d’infrastructures multi-fournisseurs à grande échelle et géographiquement distribuées », a déclaré Claus Pedersen, vice-président Telco Infrastructure Solutions chez HPE. Leur rentabilité implique « une automatisation de type infrastructure as code (IaC) », a-t-il ajouté.

HPE et son écosystème investissent activement ce segment du marché.

(crédit photo © HPE)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT