La 5G déjà aux portes de la Corée

MobilitéRéseaux

La Corée du Sud annonce vouloir investir l’équivalent de plus d’un milliard d’euros pour soutenir le développement de la 5G dans le pays.

Premier pays à se lancer dans le LTE-Advanced, avec SK Telekom en juin 2013, la Corée du Sud entend également être le premier à initier la 5G. Hier, mercredi 22 janvier, le gouvernement coréen a annoncé un plan de financement équivalent à 1,1 milliard d’euros dans la mise en place des réseaux 5G dès 2020, rapporte La Tribune.

Si la norme 5G et ses caractéristiques technologiques restent à spécifier, la prochaine génération de réseau mobile se donne pour ambition, notamment, de multiplier par 100, voire 1000 (plus de 10 Gbit/s), les débits des connexions ou encore renforcer la stabilité des liaisons (par exemple pour assurer les communications dans un train à grande vitesse).

Aider la croissance du pays

Les instances coréennes voient dans cette évolution technologique un moyen d’aider la croissance du pays comme ce fût le cas pour les précédentes générations de technologies mobiles. Il est vrai, par exemple, que la 5G s’inscrira comme un véhicule pour le Big Data.

Une vision et ambition que la Corée n’est pas la seule à partager. L’Europe a récemment décidé d’allouer 700 millions d’euros au développement de la 5G d’ici 2020 dans le cadre d’un partenariat public-privé 5G PPP. Et les équipementiers sont également sur les rangs. Le Chinois Huawei, à lui seul, a annoncé vouloir consacrer 600 millions d’euros pour développer la 5G. Nokia Solutions and Networks (NSN) à de son côté ouvert un centre de recherches à New York dédié à la question.

Enorme concurrence

Sans oublier, bien sûr, le champion national coréen Samsung qui a annoncé avoir dores et déjà fait des tests de liaisons mobiles à 1 Gbit/s. Bref, comme le résume le ministère coréen de la Science dans son communiqué : « Nous pensons qu’il y aura une énorme concurrence sur ce secteur dans quelques années. »

crédit photo © timquo – shutterstock


Lire également
Urban Fagersted (Huawei) : «La 5G n’existe pas»


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur